Violence en milieu scolaire: l’APPEM en quête de thérapie

La Maison de la presse a abrité, ce samedi, une journée d’information et de sensibilisation sur les violences au sein des établissements scolaires. Ladite rencontre était organisée par l’Association des patronnes de presse écrite au Mali (APPEM), en collaboration avec l’ONG Orfed. L’activé s’inscrit dans la cadre de la célébration de la journée internationale des femmes. La cérémonie d’ouverture était présidée par Sayon DOUMBIA, Conseiller chargé de l’autonomisation des femmes au ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, en présence de Housseini Amion GUINDO, ancien ministre de l’Éducation et promoteur d’école et Mme DEMBELE Oulématou SOW femme leader.

En campant le décor, Mme Dado CAMARA, la Présidente de l’APPEM a indiqué que les violences de dans les milieux scolaires sont devenues un problème crucial. Selon elle, les femmes peuvent jouer un rôle dans l’apaisement, voire l’éradication de ces violences en. Selon elle, le choix de deux conférenciers à savoir Poulo et Mme DEMBELE n’est pas fortuit. «Nous savons que les promoteurs d’école sont les plus confrontés à ce problème. M. GUINDO, en plus d’être promoteur d’un très grand complexe du pays, a aussi été ministre de l’Éducation nationale. Et durant son passage à la tête de ce département, les violences scolaires ont baissé de manière considérable. Il était attendu de lui d’expliquer comment il a fait et que faut-il entreprendre pour que l’accalmie durable soit dans nos milieux scolaires.
Dans la même veine, pour qui connaît Oulématou, SOW elle a aussi œuvré pour que la paix règne dans les milieux scolaires, a-t-elle dit, avant de remercier l’ONG Orfed pour l’appui technique et financier pour l’organisation de cette journée qui est devenue une tradition chaque 08 Mars.
Pour Housseini Amion GUINDO, cette journée est une occasion de parler de mécanisme que le gouvernement doit adopter pour que disparaisse définitivement la violence entre étudiants. « De nos jours, les élèves au lycée viennent à bas âge ; donc pas légalement autorisés à militer dans une association. Nous constatons que ce sont ces jeunes de moins de 18 ans qui sont même les leaders de ces groupements et associations. Si on ne les recadre pas, l’issue de leurs activités ne se terminera que par le clanisme qui engendre beaucoup de violences. Il faut que l’État prenne en considération cet aspect pour être constant aux côtés des jeunes étudiants, pour les informer, sensibiliser et surtout éduquer sur les méfaits des violences entre camarades », a-t-il dit. Il a ainsi parlé de ses propres mécanismes qui ont amené l’accalmie au sein des établissements scolaires, tout au long de son passage au Département de l’Éducation.
Sayon DOUMBIA a, au nom de Mme la Ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, a salué ce forum organisé par l’APPEM soutenu par l’ONG Orfed sur le rôle de la femme dans l’éradication de la violence à l’école. Selon lui, ce thème, à l’instar de celui retenu par le département de tutelle pour commémorer la journée internationale de la femme, est d’une importance capitale. Car, poursuit-il, c’est un sujet brûlant qui préoccupe le gouvernement à travers le département de la Promotion de la femme, de l’enfant et de famille. « Ce sujet mérite d’être évoqué et vous êtes en train de vous atteler à cet exercice ce matin. Mesdames et messieurs, la multiplication de telles initiatives pourrait contribuer à l’éradication de la violence en milieu scolaire. Ainsi, vous avez tout l’encourageant de Mme la Ministre et de l’ensemble de son département », a-t-il rassuré.

PAR CHRISTELLE KONE

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

KAYES : L’ASSOCIATION DES ÉCOLES PRIVÉES AGRÉES OUTRE PASSE SES PRÉROGATIVES

DOUBLE PERCEPTION DES SALAIRES AU NIVEAU DE L’ACADEMIE DE DEPART ET D’ACCUEIL PAR LES ENSEIGNANTS MUTÉS : UNE FRAUDE QUI N’INCOMBE PAS TOUJOURS AUX ENSEIGNANTS

Première rencontre entre les ministres en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les membres de la commission nationale d’organisation des assises nationales sur l’éducation.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct