Voyages d’études de l’université privée ABS : la satisfaction des étudiants à Kayes

Les étudiants de l’université privée African Bussness School ont effectué du 20 février au 11 mars 2021 un voyage d’études à Kayes. Cela dans le cadre de son programme d’immersion lancé depuis les premières heures de l’Université. La restitution de ce voyage en première région du Mali a été faite le 03 avril 2021 au sein même de l’Université à l’A.C.I 2000.

Les voyages d’études sont donc devenus une culture à African Business School (ABS) qui est désormais une université privée à vocation et dimension internationales avec un programme basé sur le système LMD (licence, master, doctorat). Une dimension internationale incontournable s’il s’agit de former des cadres valables pour le Mali de demain.

Ainsi après Ségou, Koulikoro et Manantali au Mali, Dakar au Sénégal, le Togo (KPalimé et Lomé), le Bénin (Cotonou) et Abidjan en Côte d’Ivoire, les étudiants de l’université privée ABS viennent d’effectuer un autre voyage d’études. Cette fois-ci, c’est la première région du Mali à savoir Kayes qui a été choisie pour une découverte qui aura duré vingt jours.

Depuis sa création, l’université African Business School a comme vision d’impulser l’avènement d’une nouvelle génération de leaders africains. Pour faire de cette vision une réalité, ABS s’appuie sur un programme pédagogique appelé Immersion. De tradition, c’est un programme de développement de la personnalité et de la responsabilité des étudiants par leur incubation dans des milieux africains d’origine. Il a pour objectif d’inculquer aux étudiants l’esprit d’appartenance à une grande famille, le sens de la solidarité et du travail en équipe. « Ces aspects fondamentaux du programme peuvent se traduire à travers trois valeurs cardinales à promouvoir : l’identité africaine, l’intégration africaine, la responsabilité des élites africaines », a précisé Mme Thiam Sokhna Maryama, directrice de ABS.

Pour la directrice, nous sommes dans un monde en évolution et il faut être à la hauteur de cette évolution. « Dans cette même dynamique, ABS a mis en place un programme de renforcement de l’apprentissage de l’anglais, pour permettre aux étudiants la maîtrise de cette langue incontournable dans le monde des affaires, incluant des voyages d’études à l’international et complétés par des contenus transversaux, ainsi que des conférences de culture générale pour favoriser l’ouverture d’esprit. Des stages à l’étranger et expériences professionnelles enrichissent aussi nos programmes, alliant ainsi, dans nos formations, la dimension universitaire, la territorialité et l’international », a-t-elle expliqué.

Toujours selon elle, l’université privée ABS, appuyée par une équipe pédagogique expérimentée et diverse, offre des formations en cohérence avec les besoins économiques de l’heure. Des formations qui apportent aux étudiants une confiance en soi et une liberté de choix de leur devenir. Aussi, elles les outillent à prendre en main leur destin, d’être acteurs et entrepreneurs de leur vie, de relever les défis managériaux et entrepreneuriaux, dans un environnement multiculturel, numérique et international.

Kayes, une nouvelle expérience !

Pendant vingt jours dans la première région du Mali, les étudiants été soumis à différentes épreuves physiques et psychologiques dans le cadre d’un programme pédagogique. Selon l’administration, le choix porté sur la région de Kayes, n’est pas venu du hasard. «Au-delà du fait que Kayes soit la première région, elle présente d’énormes ressources naturelles et historiques », a-t-elle ajouté.

Oumou Touré, étudiante en deuxième année, génie géologie est l’une des bénéficiaires du voyage. Elle témoigne: «Je remercie sincèrement l’administration qui, travers ce programme, nous permet de visiter plusieurs localités. Grâce à ce voyage, nous avons effectué plusieurs visites durant notre séjour à Kayes. Que ce soit d’ordre instructif, sportif et touristique. Au-delà, nous avons pu rencontrer des personnalités évoluant dans différents secteurs qui nous ont expliqué les réalités sociales et professionnelles. Moi personnellement, c’est au cours de cette visite que j’ai compris que Kayes regorge d’énormes potentialités de réussite pour nous qui effectuons des études pour le domaine minier. J’ai visité beaucoup d’endroits, dont la mine d’or de Sadiola.»

Des expériences aussi partagées à travers des projections vidéos qui ont permis à l’assistance de découvrir ce voyage riche en activité et surtout aux parents d’être mis au parfum du séjour de leurs enfants pendant dans la cité des rails.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Vous allez aimer lire ces articles

KAYES : L’ASSOCIATION DES ÉCOLES PRIVÉES AGRÉES OUTRE PASSE SES PRÉROGATIVES

DOUBLE PERCEPTION DES SALAIRES AU NIVEAU DE L’ACADEMIE DE DEPART ET D’ACCUEIL PAR LES ENSEIGNANTS MUTÉS : UNE FRAUDE QUI N’INCOMBE PAS TOUJOURS AUX ENSEIGNANTS

Première rencontre entre les ministres en charge de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les membres de la commission nationale d’organisation des assises nationales sur l’éducation.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct