Gifle à Macron : 18 mois de prison requis contre l’auteur

Le parquet a requis jeudi à Valence une peine de 18 mois de prison contre Damien T., qui a reconnu à l’audience avoir, deux jours plus tôt, giflé le président Emmanuel Macron lors d’un déplacement dans la Drôme.

Cette gifle, “parfaitement inadmissible” est un “acte de violence délibérée”, a soutenu le procureur Alex Perrin, face à l’homme de 28 ans, cheveux longs, t-shirt vert et lunettes sur le nez, qui était jugé en comparution immédiate.

Le procureur a réclamé un mandat de dépôt à son encontre.

 Il s’est inquiété d’un possible risque de récidive, disant percevoir “une sorte de détermination froide” chez ce résident de Saint-Vallier, inconnu de la justice et membre d’associations “en lien avec les arts martiaux, le Moyen-âge et l’univers manga”.

Cette gifle infligée à Emmanuel Macron lors d’un déplacement à Tain l’Hermitage a suscité l’indignation de l’ensemble de la classe politique même si le président de la République a relativisé le geste, dénonçant des “faits isolés” commis par “des individus ultraviolents”.

“Cette décision sera observée, scrutée” et aura même “un écho médiatique international”, a ajouté M. Perrin, tandis que les journalistes étaient présents en masse au tribunal.

Vous allez aimer lire ces articles

Commissariat de police du 3eme arrondissement : Le succès de l’Opération anti-drogue salué par une délégation du chef de quartier de Quinzambougou

Assassinat d’un vendeur de poissons à Sikasso : Le présumé auteur s’est livré lui-même à la police

La grossesse n’est pas une maladie. La polémique sur l’état de la ministre de la promotion de la femme, famille est un faux débat.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct