FOUNOU FOUNOU » EMPORTE PLUSIEURS DEALERS DONT UN FIDÈLE DE LA MOSQUÉE DE BAGADADJI

Désormais fort de l’appui des populations, l’opération «Founou-founou» de magnitude 3 est entrée dans sa phase de démantèlement des réseaux avec la bénédiction des populations elles-mêmes. A signaler cependant qu’un des fidèles musulmans et à l’origine d’une fatwa en vue de l’éradication de la drogue dans le quartier, ce personnage, disions-nous, s’avère l’un des protagonistes et pas n’importe lequel.

L’opération anti-drogue baptisée «Tourbillon» ou «Founou-founou», nom donné par l’Intrépide et l’Incorruptible Commissaire du 3ème Arrondissement de Bamako, Sadio Konon Tomoda dit le «KONO DE NOUHBOZO» dans le cadre d’une lutte sans merci contre les dealers de drogue en commune II du district de Bamako, cette opération disions-nous, est entrée dans sa phase active.
Selon son initiateur Sadio Tomoda, l’opération anti-drogue «Tourbillon» ou «FOUNOU-FOUNOU», peut se lever et s’abattre à tout moment et n’importe où en commune II, l’objectif étant de mettre fin à cette à réputation de «Bagadadji, plaque tournante du trafic de drogue à Bamako». Ce, en traquant les dealers jusque dans leurs derniers retranchements et les déférer devant le Procureur en charge de les placer sous mandat de dépôt.
Nul dealer n’est épargné, aucune négociation possible ! Ceux qui se hasardent sur ce chemin risquent tout simplement d’être inculpés pour tentative de corruption d’un fonctionnaire de police dans l’exercice de ses fonctions.
Signalons que depuis son lancement, «Founou-Founou» a emporté plusieurs dealers et permis de saisir une quantité importante de stupéfiants. Dès le lendemain de son lancement dans la nuit du mercredi 31 mars au jeudi 01 avril 2021 en effet, l’opération anti-drogue «Founou founou» de magnitude-1 a donné des résultats probants.
Le Compol Tomoda, comme dans son habitude, muni de renseignements précis et à la tête d’une équipe renforcée par des éléments de la BAC (Brigade Anti Criminalité) a mis la main sur une quantité importante de drogues dures et autres produits pharmaceutiques prohibés et mis hors d’état de nuire un gros dealer lequel a été immédiatement placé sous mandat dépôt à la grande prison de Bamako coura.


Occasion pour le «Kono de Nouhbozo» de rappeler que «Founou founou» peut se lever partout, n’importe où, à toutes les heures et s’abattre partout. Alors si vous êtes dealer en commune II, changez de métier ou vous risquez d’être emportés par une magnitude dévastatrice du tourbillon.

”FOUNOU FOUNOU” MAGNITUDE 2 LES POPULATIONS S’IMPLIQUENT

@L’OBSERVATOIRE KOJUGU

L’opération anti-drogue «Founou-founou» continue son ravage en commune II, épicentre des cartels de la capitale. Mais contrairement ce à quoi on pouvait s’attendre, il s’est passé quelque chose d’agréablement troublant. Tenez…
Le vendredi 02 avril 2021, celle de magnitude 2 sur l’échelle du «Kono de Nouhbozo» s’est abattue sur «Colombie-Bagadadji» (un des points centraux de l’activité dans la commune). Et la population que l’on croyait acquise à la cause des dealers, s’est totalement rangée du côté de la loi, de la justice, bref, du bon sens. Elles ont en effet applaudi l’opération, félicité le Commissaire et même dénoncé des suspects.
Voilà donc : l’opération anti-drogue «Founou-founou», après avoir obtenu l’assentiment et le soutien de la hiérarchie directe, du ministère de la sécurité et de la protection civile, les bénédictions des familles fondatrices de Bamako (Niaré,Touré et Dravé) en plus du chef coutumier des Bozos, des autorités municipales, religieuses, des associations de jeunes et de femmes de la commune II du district de Bamako, vient ici d’obtenir l’adhésion de toutes les autres composantes des quartiers de la commune. Le véritable succès de «Founou-founou» réside-là : tous contre la drogue !
Le «Kono de Nouhbozo» ne s’est pas arrêté-là. Le même jour (vendredi 02 avril 2021), à la tête d’une forte délégation ouverte à «Kojugu kelebaa», il s’est rendu à la Mosquée de Bagadadji toujours dans le cadre d’une sensibilisation de proximité.
Les fidèles musulmans du quartier ont ainsi été informés et ont donné leur caution. L’opération «Founou-founou» devrait donc entrer dans sa phase active de magnitude-2, la même nuit.


Ainsi, le Compol Tomoda, toujours à la tête d’une unité renforcée par deux équipes de la BAC (Brigade Anti Criminalité), s’est rendu à «Colombie-Bagadadji» (nom donné par les leaders du quartier eux-mêmes). Et selon les renseignements recueillis en amont, deux familles du quartier étaient visées. Et au petit-matin, à l’heure légale, l’équipe fit éruption dans lesdites concessions. Ce fut le remue-ménage et un sauve-qui-peut.
Et suite aux interpellations suivies d’une perquisition, les policiers trouvèrent sur place de l’héroïne injectable, bien conservée dans un congélateur, en plus de la cocaïne en poudre blanche et du cannabis… Une véritable fortune !
De l’héroïne injectable ? Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit d’une puissante drogue destinée aux toxicomanes aguerris et directement administrée dans le sang à travers une injection intraveineuse (lire encadré).
Sur place, il y avait trois flacons remplis et aux dires des spécialistes, chaque fiole contient plus de 50 doses pour plus de 50 toxicomanes et d’une valeur de plusieurs dizaines de millions F CFA.
En plus des produits, l’opération anti-drogue «Founou-founou» de magnitude-2 a permis de mettre la main sur trois jeunes hommes dont un récidiviste, tous placés en garde-à-vue pour besoin d’enquête.
Le même jour, les interpellés ont été entendus et mis à la disposition du Procureur, un Magistrat que nous surnommons désormais «A té Chi» (en Bamana-kan : ne passe pas nuit [ici]) puisque prompte à déférer dans les heures qui suivent tous les suspects qui lui sont présentés avec des éléments de preuves.

À suivre…..

ISSIAKA COULIBALY dit Bamanan den Journal Kojugu Kelebaa

L’HÉROÏNE: LA PROPORTION DES CONSOMMATEURS EN HAUSSE AU MALI

@L’OBSERVATOIRE KOJUGU

L’héroïne est une drogue injectable, administrée par intraveineuse en vue dobtenir un effet plus rapide et/ou plus puissant. Ces drogues sont habituellement injectées en IV (Injection par Veine) mais peuvent être injectées IM (Injection Musculaire). Les personnes qui s’injectent ces drogues risquent de mourir à chaque inoculation. Aussi, elles risquent de s’injecter d’autres éléments avec la drogue puisqu’utilisant très souvent des produits granulés ou en poudre écrasés dans un flacon et dissouts avec de l’eau puis chauffés avant l’injection intraveineuse ou musculaire.
Ainsi, ces drogués invétérés peuvent s’injecter toute une panoplie d’agents bactériens qui vont se retrouver dans leurs veines tels les poussiers, les saletés et même de l’air contenu dans les seringues si l’utilisateur ne prend pas le soin d’évacuer la couche d’air dans l’instrument. C’est dire que les utilisateurs de cette drogue côtoient chaque jour la mort.
Aussi, l’utilisation multiple des seringues non stérilisées est de nature à entraîner de nombreuses complications infectieuses.
Il nous revient que la proportion de la population qui consomme des drogues illégales injectables a augmenté au Mali surtout en commune II du district de Bamako à cause, certainement de la disponibilité de l’offre sur le marché.
En tout état de cause, l’opération anti-drogue «Founou-founou» est entrée dans sa phase de démantèlement des réseaux de dealers et de consommateurs au point que, nous apprend-on, le prix du produit a grimpé de manière exponentielle. Normal : tout ce qui est rare est cher. Et puisque les dealers sont un-à-un emportés par « Founou-Founou» ou ont changé de alors…
Il importe donc de généraliser l’opération au-delà de la commune II et de l’étendre dans tout le District de Bamako. Si non, les dealers auront toujours où se cacher le temps de laisser passer le tourbillon ou «Founou-founou».

Source : Bamanan den journal Kojugu Kelebaa

 

Vous allez aimer lire ces articles

Koulikoro : Accident entre une voiture Mercedes et un motocycliste sur la RN27!

MESSAGE DU PRESIDENT DE LA TRANSITION BAH N’DAW A L’OCCASION DE LA FETE DE L’AID EL FITR

Mali : La lune à été aperçue dans plusieurs localités du Mali notamment Taoudenit, Bourem et Koutiala

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct