Un malien enceinte une fille de 13 ans après plusieurs viols violents

Un artiste malien, âgé de 68 ans, a été placé en déten­tion pro­vi­soire le 1 avril suite à sa mise en exa­men pour “agres­sions sexuelles” et “viols sur mineur de 15 ans”, dont l’un a donné lieu à une nais­sance, a-t-on appris ven­dredi de sources concordantes. Hamadoun Tandina est soup­çonné d’avoir abusé d'”une jeune ado­les­cente aujourd’hui âgée de treize ans” avec laquelle il a eu un bébé en février, a pré­cisé à l’AFP le pro­cu­reur du par­quet de Melun Bruno Dalles, confir­mant une infor­ma­tion du Parisien. Selon le magis­trat, “il a reconnu en par­tie les faits, mais l’enquête a per­mis de déter­mi­ner qu’il a pu abu­ser de (cette) enfant” domi­ci­liée à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) comme lui. VIOL SEXE BAMAKO

Il a été confondu par son ADN qui a établi qu’il était le père du bébé. L’adolescente “a révélé les faits alors qu’elle était enceinte à un mois de l’accouchement, nous avons ouvert aus­si­tôt une enquête, nous avons entendu les pro­ta­go­nistes”, a pré­cisé M. Dalles. Les inves­ti­ga­tions se pour­suivent dans le cadre d’une com­mis­sion roga­toire lan­cée par un juge d’instruction de Melun. Leur but est de “déter­mi­ner s’il y a éven­tuel­le­ment d’autres vic­times”, car il “fai­sait égale­ment du sou­tien sco­laire”, a-t-il pour­suivi. “Quand on a un viol sur mineur par un adulte, on cherche sys­té­ma­ti­que­ment à savoir s’il y a d’autres per­sonnes qui ont été en contact avec lui”, a-t-il expliqué. “On a peut-être deux vic­times”, a confié à l’AFP une source proche du dos­sier, ajou­tant que le sus­pect “aurait des ten­dances sexuelles de type pédophile”. La vic­time avait 10 ans lorsqu’elle aurait subi les pre­miers abus pré­su­més, rap­porte le quo­ti­dien, selon lequel elle a rompu le silence “une pre­mière fois en mai 2011 au sein de son établis­se­ment sco­laire, avant de se rétrac­ter de peur d’être ren­voyée dans son pays d’origine”, le Mali. Mais la plainte a fina­le­ment été dépo­sée le 12 jan­vier quand les parents se sont rendu compte de la gros­sesse de l’adolescente. “On ne peut être que cho­qué, on a été sur­pris quand on a appris. C’est la sur­prise et l’effarement, car la jeune fille était sui­vie en amont au niveau de ses résul­tats sco­laires”, a com­menté Philippe Mittet, l’inspecteur d’académie de Seine-et-Marne. Toutefois “ce mon­sieur n’intervenait pas dans le col­lège de la jeune fille”, et “à ce stade on n’a pas d’autres infor­ma­tions selon les­quelles il aurait pu inter­ve­nir dans d’autres établis­se­ments”, a-t-il assuré. Hamadoun Tandina, un ancien ins­ti­tu­teur né près de Tombouctou, au nord du Mali, est consi­déré sur dif­fé­rents sites inter­net comme “un conteur”, “un poète”, “un artiste”.

Vous allez aimer lire ces articles

JUGÉS POUR AVOIR ASSASSINÉ LA PERSONNE DE MOUSSA KONÉ: LES ACCUSES ÉCOPENT DE 10 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE

Doumazana : le 2è adjoint du maire abattu par les habitants

Yorosso : plus de 10 femmes sont mortes en donnant la vie en 2020

1 Comment Already

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct