Barack Obama félicite IBK, le nouveau président malien

Le président des États-Unis a officiellement félicité, mardi 20 août, le nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Barack Obama a également appelé à respecter les résultats d’une élection présidentielle qui a, selon lui, “aidé à rétablir la tradition démocratique du Mali”.barack obama union africaine

Dans un communiqué publié mardi par la Maison Blanche, le président américain Barack Obama a félicité Ibrahim Boubacar Keïta, surnommé IBK, pour sa victoire à l’élection présidentielle malienne.

“Au nom des Américains, je félicite les Maliens et le président élu Ibrahim Boubacar Keïta pour l’élection du 11 août, qui a été couronnée de succès”, a affirmé Barack Obama dans ce communiqué. “Grâce à la gestion par le gouvernement provisoire d’un processus électoral pacifique, rassembleur et digne de foi, et avec la participation formidable des Maliens, cette élection a aidé à rétablir la tradition démocratique du Mali”, a-t-il ajouté.

“Nous encourageons les candidats et leurs soutiens à accepter les résultats, et à se servir de cette élection comme d’une base de départ pour de nouveaux progrès vers la démocratie et la réconciliation nationale”, a poursuivi le chef d’État américain.

 

Confirmation des résultats par la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle du Mali a confirmé mardi l’écrasante victoire d’IBK au second tour de la présidentielle du 11 août. Le nouveau président malien a obtenu 77,62% des voix face à son rival Soumaïla Cissé, qui récolte 22,38% des suffrages. IBK, 68 ans, cacique de la vie politique malienne et ancien Premier ministre d’Alpha Oumar Konaré dans les années 1990, va devoir s’atteler à relever et réconciler un pays meurtri et divisé par une crise politique et sécuritaire sans précédent.

Alors que Washington a soutenu l’opération militaire franco-africaine contre les groupes jihadistes armés, notamment avec un appui logistique, Barack Obama a promis dans son message que “les États-Unis (seraient) solidaires des Maliens et de leur gouvernement au moment où ils oeuvrent à faire progresser la paix et la stabilité au Mali et dans la région”.

Le 12 août, les États-Unis avaient assuré qu’ils étaient prêts à reprendre leur aide au Mali, suspendue en 2012 après le coup d’État militaire, compte tenu du retour de la démocratie.

(Avec AFP)

Source: Jeune Afrique

Vous allez aimer lire ces articles

Afrique-États-Unis : Antony Blinken lance son opération séduction depuis l’Afrique du Sud

WhatsApp : Mark Zuckerberg révèle de nouvelles fonctionnalités de confidentialité

Les USA annoncent un programme de 2 milliards $ sur dix ans pour renforcer la démocratie en Afrique subsaharienne

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct