Emmanuel Macron annonce la «la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure»

Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi 10 juin une « transformation profonde » de la présence militaire française au Sahel et la mise en place d’une alliance internationale antijihadiste dans la région.

 

« A l’issue de consultations (..) nous amorcerons une transformation profonde de notre présence militaire au Sahel », a-t-il dit lors d’une conférence de presse, annonçant la « fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure » et la mise en œuvre « d’une alliance internationale associant les États de la région ».

Le « temps est venu » d’amorcer « une transformation profonde de notre présence militaire au Sahel », a déclaré le chef de l’État pendant une conférence de presse à l’Élysée.

Estimant que le rôle de la France n’avait jamais été de se substituer aux États africains, Emmanuel Macron a indiqué que des discussions auraient lieu dans les prochaines semaines pour fixer le « nouveau cadre » de l’intervention au Sahel.

« La présence durable dans le cadre d’opérations extérieures de la France ne peut pas se substituer au retour de l’État et des services de l’État à la stabilité politique et au choix des États souverains », a souligné le président français.

“La présence durable dans le cadre d’opérations extérieures de la France ne peut pas se substituer au retour de l’État et des services de l’État, à la stabilité politique et aux choix des États souverains”.Emmanuel Macron annonce la fin de l’opération extérieure Barkhane

Des consultations à ce sujet vont être menées d’ici à la fin du mois de juin avec les États-Unis et les partenaires européens de la France, ainsi qu’avec les pays du G5 Sahel (Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso et Mauritanie), a indiqué Emmanuel Macron.

La lutte contre le terrorisme sera faite « avec des forces spéciales structurées autour de (l’opération) Takuba avec évidemment une forte composante française – avec encore plusieurs centaines de soldats – et des forces africaines, européennes, internationales », qui « aura vocation à faire des interventions strictement de lutte contre le terrorisme », a précisé le président français.

SourceRFI

Vous allez aimer lire ces articles

«Ça va la claque que tu t’es prise ?» : Macron interpellé par un enfant dans une école

Japon : Tokyo apporte un appui substantiel à l’initiative COVAX

CPI : Le britannique Karim Khan, le nouveau procureur

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct