Le plan de déconfinement de Merkel va-t-il tourner court?

Le principal responsable allemand de la lutte contre les maladies infectieuses voit des “signaux d’une tendance changeante” de la pandémie, ce qui signifie peut-être une mauvaise nouvelle pour le plan de déconfinement progressif annoncé jeudi par la chancellière Angela Merkel.
La proportion du variant B117 appelé aussi variant britannique représente environ 40% des cas détectés, d’après les données de l’institut Robert Koch. “Il est attendu que le B117 deviendra bientôt le variant dominant en Allemagne”, a déclaré Lothar Wieler, à la tête de cette agence gouvernementale. “Il deviendra alors encore plus difficile de contenir le virus.”
Il s’exprimait aux côtés du ministre de la santé Jens Spahn, qui a également déclaré que le nombre d’infections connaissait une stagnation voire une augmentation.
 
Vaccination et dépistage massif
Ces déclarations interviennent au lendemain de l’annonce par Angela Merkel d’un plan de déconfinement progressif et conditionnel face à l’épidémie de Covid-19 à partir de lundi, avec notamment des réouvertures possibles de lieux culturels.
Ce relâchement est néanmoins étroitement lié à l’espoir que l’Allemagne puisse accélérer la vaccination et mener des tests en masse. Le gouvernement fédéral souhaite en effet financer des tests hebdomadaires pour chaque citoyen à partir de lundi.
Source : 7sur7.be

Vous allez aimer lire ces articles

Le modèle démocratique à rude épreuve dans le monde

États-Unis: Joe Biden organise un sommet sur la pénurie mondiale de semi-conducteurs

Les premiers trains à hydrogène français bientôt sur les rails

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct