L’UE s’inquiète du risque de trafic d’êtres humains sur les réfugiés ukrainiens

Alors que plus de 5 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays, quatorze États membres de l’UE ont uni leurs forces lors d’une journée d’action commune pour identifier les trafiquants d’êtres humains qui recherchent des victimes ukrainiennes sur le web.

Le 23 mai 2022, une journée d’action conjointe en ligne coordonnée par EMPACT a ciblé les réseaux criminels qui préparent les réfugiés ukrainiens à l’exploitation sexuelle et au travail via des sites web et des plateformes de médias sociaux. Les enquêteurs ont surveillé différentes plateformes en ligne pour détecter les réseaux criminels qui tentent de recruter des réfugiés ukrainiens vulnérables.

Les enquêtes en ligne se sont concentrées sur la surveillance des posts proposant une aide aux réfugiés pour le transport, le logement et le travail. Les sites de rencontres et de recrutement ont été surveillés, ainsi que les plateformes proposant des services sexuels. Les pays limitrophes de l’Ukraine se sont concentrés sur le recrutement, le transport et l’hébergement des réfugiés, tandis que d’autres se sont intéressés aux plateformes proposant des logements et des emplois aux réfugiés.

C’est un constat terrible et sur lequel les associations n’ont de cesse d’alerter. Les personnes fuyant l’Ukraine sont de plus en plus vulnérables aux trafiquants d’êtres humains.

Vous allez aimer lire ces articles

Plaintes pour viol: Chrysoula Zacharopoulou rejette des “accusations inacceptables”

La Communauté politique européenne de Macron, forum utile ou gadget ?

Guerre en Ukraine: l’armée ukrainienne se retire de Severodonetsk

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct