Numérique : Quatre usages du téléphone mobile à éviter

Le smartphone est devenu notre compagnon de tous les jours. Nous l’utilisons partout et pour la plupart de nos besoins de communication. Pourtant, son usage dans certains endroits requiert des autorisations.

 

« Avant de faire ou de répondre à un appel, vous devez faire attention aux lois locales sur l’utilisation des téléphones mobiles sans fil et les prendre en compte dans l’utilisation pratique », lit-on dans le Manuel utilisateur du téléphone Sanza de l’opérateur de téléphonie mobile, Orange Mali.

Cependant, pour un bon usage de nos smartphones, certaines pratiques doivent être évitées non seulement pour notre propre sécurité, mais aussi pour tout notre environnement ainsi que de celle du téléphone.

Dans la circulation routière

Utiliser le téléphone pendant que nous circulons sur la voie publique est prohibé. Le Code de la route nous invite à nous arrêter pour décrocher un appel. Dans le « Décret n° 06 – 413 / P-RM du 27 septembre 2006 portant modification du décret n° 99 – 134 / P-RM du 26 mai 1999 fixant les conditions de l’usage des voies ouvertes à la circulation publique et la mise en circulation des véhicules », on peut lire : « L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. » Des amendes sont à ce titre indiquées pour toute violation de ladite disposition.

Zone à atmosphère explosive

Dans les zones à atmosphère explosive, comme les stations-service, il est recommandé d’éteindre son téléphone. Même si beaucoup pensent que cette restriction relève d’une rumeur nourrie depuis la nuit des temps, il convient de prendre en compte la raison d’une telle restriction. Elle vise à éviter des risques d’explosion. « Dans un certain nombre de pays, l’utilisation de téléphones portables est interdite dans les stations-service en raison du risque
d’explosion des vapeurs d’essenc
e », lit-on dans les « Téléphones portables et stations-service : Rumeur, risque et précaution » d’Adam Burgess. C’est ce qui explique la présence, dans plusieurs stations-service, de symboles montrant cette interdiction du téléphone.

Zone aéroportuaire

Selon les règlementations de sécurité, il n’est pas conseillé, sauf autorisation requise, d’utiliser son téléphone dans l’aéronef. Car l’utilisation de la technologie sans fil comporterait des dangers pour le bon fonctionnement de l’aéronef. Selon Adam Burges, c’est en raison des risques d’« interférences avec l’équipement technique » que cette limitation a été faite.

Ce cas est encore assez compliqué. En 2017, on se rappelle l’interdiction des appareils numériques, dans les vols, dans certains pays, notamment aux États unis, à cause du phénomène d’insécurité terroriste.

Domaine médical

L’utilisation du téléphone mobile est interdite à proximité d’équipement de précision en raison de « possibles interférences avec l’équipement technique ». Dans le Manuel d’utilisateur Sanza, on peut lire également que « le fonctionnement du téléphone mobile peut interférer avec les dispositifs médicaux comme les prothèses auditives et stimulateurs cardiaques ».

Toutefois, selon Adam Burgess, « La seule interdiction qui repose sur des recherches sérieuses, encore qu’elles ne soient pas tout à fait acquises, concerne le danger provoqué par le fait d’utiliser son portable alors qu’on est au volant. »

Néanmoins, il serait plus judicieux de s’approprier des réglementations en vigueur dans chaque domaine, avant de s’y rendre, afin d’inviter toute tracasserie à cause de notre nouveau compagnon.

Fousseni Togola

Source : LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Pourquoi il vaut mieux que Kanye West ne soit jamais président

Libération de Soumaila Cissé : le député français Bruno Fuchs souhaite l’implication du nouveau Gouvernement de Macron

INTOX DES MÉDIAS INTERNATIONAUX : CES CONFRÈRES QUI METTENT DE L’HUILE SUR LE FEU

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct