Ukraine/Russie: «Les Etats-Unis et l’Europe font semblant de ne pas voir la menace»

DIPLOMATIE – Dominique Colas, professeur à Sciences Po, décrypte l’intervention russe en Ukraine…

soldat ukrainien

Les lignes continuent de bouger en Ukraine. Grâce au renfort d’un millier de soldats russes, les séparatistes ont de nouveau repris du terrain dans l’est du pays, où les forces loyalistes sont désormais encerclées dans la ville d’Illovaïsk. Vladimir Poutine semble ainsi avoir repris les commandes et multiplie depuis les provocations: proposition de couloir humanitaire pour évacuer les soldats ukrainiens encerclés, appel au cessez-le-feu, dénonciation des prélèvements de gaz européen en Ukraine… Dominique Colas, professeur à Sciences Po et spécialiste de la Russie, décrypte la situation.

Les Occidentaux ont évoqué une «incursion» russe. Pour être plus clair, peut-on parler d’intervention militaire?

Il y a clairement une volonté d’euphémisation de la part des Occidentaux. Si la France envoyait 1.000 soldats en Allemagne, parlerait-on d’incursion? Peut-être veut-on signifier que les soldats russes vont en repartir… Mais c’est aussi une façon d’éviter de tirer les conséquences d’une intervention russe qui est beaucoup plus grave que celle de 1968, en Tchécoslovaquie. A l’époque, les deux Etats étaient liés par le Pacte de Varsovie. Cette fois, rien ne lie l’Ukraine à la Russie. Cette intervention est une violation flagrante et délibérée du droit international organisée par Vladimir Poutine. Le président russe a laissé passer du temps après le crash de l’avion dans l’Est, puis a profité du manque de résolution de Barack Obama.

Dans le même temps, Poutine appelle de ses vœux un couloir humanitaire pour évacuer des soldats ukrainiens…

C’est de la provocation. Poutine a une vraie capacité à manipuler, à utiliser un double langage. En souhaitant la mise en place d’un couloir humanitaire, il permet à ceux qui ne veulent pas sanctionner la Russie de s’aligner et de dire: «Regardez, Poutine défend les (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Vous allez aimer lire ces articles

Poutine : les habitants des quatre régions rejoignant la Russie seront «nos citoyens pour toujours»

L’Ukraine va demander formellement son «adhésion accélérée à l’OTAN», annonce Zelensky

Khaby Lame, icône mondiale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct