Trois questions à Ibrahim Cissé, 3e vice-président des APM

En marge du 1er Congrès ordinaire du mouvement national des Femmes et des Jeunes des Associations Pour le Mali (APM), Ibrahim Cissé, 3e vice-président, nous a accordés une interview. En trois questions, M. Cissé parle de l’ancrage des APM au niveau national, l’existence du bureau politique pour les femmes et pour les Jeunes et le rôle que les APM comptent jouer aux prochaines élections dans notre pays. Entretien.

Miroir Hebdo : Comment se porte les APM ?

Les APM se portent à merveille. Nous, qui sommes les acteurs, vraiment, nous nous sentons à l’aise par rapport à tout ce que nous avons mené comme activité sur le terrain. Rien n’est parfait, mais en réalité nous sommes en train d’avancer. Les APM viennent de loin, de très loin. Aujourd’hui, nous avons terminé avec notre congrès avec près de 50 cercles représentés, au moins par 3 personnes par cercle. Cela n’est pas donné à n’importe quelle Association. Ce n’est même pas donné à tous les partis politiques. Donc, ça veut dire tout simplement que le travail que nous sommes en train de mener sur le terrain, nous-même, on se plait dans ça.

Vous avez tenu simultanément le Congrès des APM pour les Femmes et pour les Jeunes. Que faut-il attendre ?

A l’issu de ce congrès, nous avons mis en place un bureau du mouvement national des Femmes et un bureau du mouvement national des Jeunes. On n’en avait pas, c’était notre premier congrès qui a vu l’existence des deux entités qui sont déterminantes pour l’avancée du mouvement, les APM. Donc, responsabiliser davantage les Femmes, responsabiliser davantage les Jeunes. Ces deux composantes sont essentielles pour la vie de toute Association ou tout mouvement politique.

Notre pays est dans la perspective d’organiser les élections présidentielles en 2022. Quel rôle les APM comptent-ils jouer ?

Les APM en leur sein sont en train de nourrir déjà des candidatures, à tous les niveaux des élections au Mali. Communales, législatives, régionales et même présidentielles. Nous sommes en train de travailler des candidatures à notre sein pour qu’on puisse aller à la conquête du pouvoir. Nous comptons être suffisamment murs pour y arriver.

Propos recueillis par O.M

Source : Miroir-Hebdo

Vous allez aimer lire ces articles

Dr. Boubou Cissé, ancien Premier ministre du Mali sur jeune Afrique : « Je pourrais prodiguer des conseils au nouvel exécutif sur la meilleure façon de gérer cette période d’exception »

Ammar Belhimer sur Barkhane: «Je ne pense pas que cette doctrine militaire française était la bonne»

Diakaridia Diakité, Jeune leader politique : «Notre ambition est de remettre la jeunesse au travail pour développer le pays»

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct