Vingt-quatre heures après l’attaque au couteau à la grande mosquée de Bamako contre le président de la Transition, colonel Assimi Goïta, la justice annonce l’ouverture d’une enquête en vue de faire la lumière sur l’affaire.

Ainsi, dans un communiqué publié ce mercredi 21 juillet 2021, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de la Commune II de Bamako, informe l’opinion publique nationale et internationale que, mardi dernier, à la fin de la prière de la fête de Tabaski, dans la grande mosquée de Bamako « un individu mal intentionné a tenté de porter atteinte à l’intégrité physique du président de la Transition, colonel Assimi Goïta ».

Face à ces faits susceptibles de constituer des « infractions d’atteintes à la sureté de l’État et de tentative d’assassinat », le procureur près le tribunal de grande instance de la Commune II de Bamako a ouvert une enquête en vue de faire « toute la lumière sur cet événement », précise le communiqué.

A. TRAORÉ

Source: L’Essor