Mali: un non-lieu pour Ras Bath et coaccusés (Justice)

Le chroniqueur vedette Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath et ses codétenus sont désormais libres de leur mouvement. Les sept personnalités ont été blanchies ce lundi par la Cour suprême.

L’affaire de « déstabilisation de la Transition et complot contre le gouvernement, association de malfaiteurs et outrage contre la personne du chef de l’État» connait son épilogue.

Face à une foule de fans et journalistes rassemblés devant de la Maison centrale d’arrêt de Bamako, Ras Bath a fait sa première déclaration. Il a remercié ses nombreux soutiens et promis de reprendre des ce mercredi son émission « grands dossiers ». Afin de continuer à oeuvré « pour la réussite de la Transition en luttant contre l’injustice et mauvaise gouvernance», a-t-il déclaré.

Au cours de son audience de ce lundi 19 avril 2021, la Chambre criminelle de la Cour suprême a rejeté le pourvoi en cassation introduite à son niveau par le procureur général près la Cour d’appel de Bamako, contre l’arrêt de la chambre d’accusation à l’issue de sa délibération du 02 mars dernier. Pour rappel, dans cette délibération, la chambre d’accusation avait demandé l’annulation de la procédure contre les sept accusés dans ladite affaire.

En rejetant donc le pourvoi en cassation, la Cour suprême, en tant que la plus haute juridiction en République du Mali, confirme ainsi la demande d’annulation des poursuites contre les accusés, et leur libération immédiate.

« Le rapport qui été entériné aujourd’hui reproche au pourvoi du procureur général le fait qu’aucune des trois raisons avancées dans son mémoire d’ampliatif ne reposent sur un des 09 cas d’ouverture à renvoi. Donc la Cour l’a rejeté pour ce motif-là », a expliqué Christian Drissa Diassana.

Dans un communiqué publié dans la foulée de cet arrêt, l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé, poursuivi et non détenu dans cette affaire a salué « une décision de justice qui va permettre à des innocents abusivement détenus depuis près de quatre mois, de recouvrer la liberté et de retrouver leurs familles ».

En grand nombre devant la Cour suprême, les partisans du chroniqueur Ras Bath ont laissé éclater leur joie à l’annonce de la décision de la plus haute juridiction. La foule a porté en triomphe le chroniqueur qui venait d’être libéré des liens de l’accusation dont il faisait l’objet depuis plusieurs mois.

Pour rappel, Ras Bath avait comme coaccusés dans ce feuilleton judiciaire l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé et cinq autres personnalités. Il s’agit des nommés Vital Robert Diop, directeur général du Pmu-Mali, Aguibou Tall, directeur général adjoint de l’Agefau, Mamadou Koné, payeur général du Trésor public, Sékou Traoré, ancien secrétaire général de la présidence de la République, Souleymane Kansaye, receveur général du district de Bamako.

A.TRAORÉ

Source: L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Affaire d’outrage aux magistrats: Me Kassoum TAPO appelle les fans de Rasbath à calmer le jeux

Plaintes contre Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, Me Mohamed Ali Bathily et Me Kassoum Tapo : La magistrature dénonce “des propos l’atteignant dans son honneur et dans sa délicatesse”

Mali : Le chroniqueur Ras Bath placé à nouveau sous mandat de dépôt

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct