Un citoyen répond sèchement à Ben le Cerveau après ses accusations envers le PARENA et la CODEM: “Les jeunes de Bandiagara n’ont pas besoin de transformer la misère des autres en valeur marchande comme toi’’

Suite à la sortie d’Adama Ben Diarra alias Ben Le Cerveau sur l’attaque d’un bus entre Songho et Bandiagara, les jeunes du Mali, particulièrement ceux du plateau dogon, n’ont pas du tout aimé son accusation envers les élus des partis PARENA et CODEM. Sur leurs pages Facebook, ils lui ont rigoureusement.

Certains  jeunes de cette localité du pays sont sur les nerfs contre Adama Ben Diarra, conseiller au Conseil National de Transition. Tout d’abord, pour Indé Ombotimbé, sa déclaration envers une jeunesse abandonnée depuis des années est une insulte. ‘’ Si tu as un compte à régler avec le PARENA et la CODEM, alors choisis d’autres espaces et laisse la jeunesse digne et responsable de Bandiagara’’, a-t-il mentionné sur sa page Facebook, quelques heures après la sortie de Ben Le Cerveau. Selon lui, il dit que la jeunesse de Bandiagara est manipulée, sa spécialité est d’être à la solde de quelqu’un ; qu’il sache que la jeunesse de Bandiagara est consciente et patriotique, les jeunes de Bandiagara n’ont pas besoin de transformer la misère des autres en valeur marchande comme lui.‘’ Au lieu de demander à ceux qui déterminent ta vie de soulager la population meurtrie, non on préfère les traiter de la sorte. Franchement, si c’est extrêmement grave, dire toujours  que ce sont les autres ton malheur, tu as intérêt à solutionner toi-même’’. L’internaute tacle Ben Le Cerveau en disant que tous les jeunes de Bandiagara sont donc du PARENA et de la CODEM. ‘’ Du n’importe quoi ! Il fait la gueule dans la capitale, on veut le voir au centre, surtout à Mopti ou à Bandiagara. Il pense qu’il est mieux plus que ces gens qui souffrent. Il mange bien, raison pour laquelle il est utilisé pour faire une campagne politique en faveur de la transition. Tu es un demi-illettré révolutionnaire. Che Guevara a participé à la guerre pendant que ce soi-disant Che Guevara est à Kati. C’est le comble. Des individus aussi incultes se sont érigés en hommes d’Etat, versant des âneries tous azimuts’’, a-t-il critiqué et continue qu’il se fait appeler Le Cerveau alors que c’est tout le contraire ; il se moque de la souffrance des gens du plateau dogon et, normalement dans un pays dogon, il devrait être interpellé pour ses affirmations, mais c’est le Mali. »

Sur les commentaires de cette déclaration de Ben Le Cerveau, un autre internaute martèle : « Il se fait appeler Le Cerveau et c’est tout le contraire, un écervelé qui se moque de la souffrance de nos parents. Dans un pays sérieux, il devrait être interpellé pour cette affirmation, mais c’est le Mali. » Pour Sadou Pamateck, vraiment Adama Ben Diarra alias Ben Le Cerveau dépasse les bornes. S’il avait des parents à Bandiagara, il n’aurait jamais osé tenir de tels propos. »                  

A titre de rappel, Adama Diarra alias Ben Le Cerveau, membre du Conseil National de Transition (CNT) s’est exprimé le lundi soir à travers une conférence de presse du Mouvement Yèrèwolo Debout sur les Remparts à la Bourse de Travail sur l’attaque menée par les hommes armés entre Songho et Bandiagara. Pour lui, ce sont des élus des partis Parti pour la Renaissance Nationale (PARENA) et de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) qui sont en train d’aggraver la situation sécuritaire dans cette zone.

En s’exprimant sur l’actualité du pays, le conseiller au CNT a accusé les élus des partis PARENA et CODEM qui sont dans la localité de Bandiagara. ‘’ Les  visages qui enveniment la situation sécuritaire à Bandiagara sont connus. Ils le font pour leur propre intérêt. Il s’agit des élus des partis politiques de PARENA et CODEM dans la localité de Bandiagara’’, a-t-il affirmé et d’ajouter que ce sont les politiques manipulés par la France qui disent de tenir les élections à la date indiquée selon la charte de la transition. ‘’ Quand Tiébilé Dramé était ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Ibrahim Boubacar Keïta, il disait que tout se passait bien alors qu’en son temps, il y a eu des morts que le Mali n’a jamais connues. Sa femme était ministre de la Culture et de l’Artisanat au temps de Bah N’Daw, Tiébilé Dramé n’a jamais réagi sur la situation du pays, mais maintenant, il ne fait que produire des communiqués pour dénoncer des attaques au Mali’’, a dénoncé Ben Le Cerveau. Toujours pour lui, les politiques du Mali ne visent que leurs intérêts et non ceux du Mali.

D. Sanogo

LE COMBAT

 

Vous allez aimer lire ces articles

Au Burkina Faso, des coups de feu entendus dans plusieurs casernes

Un soldat français tué à Gao lors d’une attaque contre le camp de Barkhane

Afrique et Europe : manifestations en soutien au Mali après les sanctions de la Cédéao

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct