A quand la vérification de le gestion de l’ère IBkaienne

Les maliens qui rêvaient d’un nouveau Mali après le coup d’état du 18 août 2020 qui a renversé le régime corrompu d’Ibrahim Boubacar Keita peuvent aller se rhabiller. depuis l’avènement du régime Kaki, personne ne parle plus de l’audit de la gestion désastreuse d’IBK, des premiers ministres Boubou Cissé, et Soumeylou Boubeye Maiga, des directeurs des structures étatiques/ et ou état et des actions telles que l’impôt, l’ACI, le PMU Mali, la caisse des retraités, l’Agefau. Le plus grave c’est le silence assourdissant du SYLMA et du SAM qui tirent actuellement sur tout ce qui bouge, sur les 3 milliards 500 qui se sont évaporés à l’hôtel des finances sous le Dr Boubou Cissé comme ils l’ont eux mêmes dit dans un communiqué conjoint quand ce dernier avait menacé de couper le salaire des magistrats le jour durant lesquelles ils ont grevé

Source : Le sphinx

Vous allez aimer lire ces articles

​Sahel-Barkhane : le général Michon prendra service en juillet 2021

Transition en cours au Mali : Le PARENA déplore la « cacophonie qui s’installe au sommet de l’État…»

Gouvernance de transition : Sale temps pour les voleurs du régime IBK ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct