Unité de séchage et de stockage de fruits et légumes à Bougouni: Les encouragements du ministre du Développement Industriel

Un bel exemple pour ce projet dont l’objectif est d’assurer la sécurité alimentaire par la réduction des pertes de produits frais et des risques de marché dans l’espace CEDEAO à travers le séchage, le stockage et la commercialisation du gombo, de la tomate, de la mangue et de la pomme de terre

L’Etat malien est décidé à apporter son soutien et son accompagnement aux acteurs du domaine de la transformation agroalimentaire, afin de booster le secteur. C’est dans cet élan d’esprit que deux membres du gouvernement, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et son collègue de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, ont lancé officiellement le samedi 29 juillet dernier à Bougouni, le projet pilote de séchage et stockage de fruits et légumes par l’énergie solaire à la ferme du Groupe d’appui pour la modernisation de l’agriculture du Mali (GAMA), dénommé ferme Fakoly.

Bâtie sur une superficie de 7 hectares, la ferme Fakoly est située à quelques kilomètres de la ville de Bougouni. Cette ferme est un projet pilote de séchage et de stockage de fruits et légumes par l’énergie solaire à la ferme (GAMA), Mali.

Son coût de financement s’élève à 333.737 euros soit 216, 9 millions de FCFA, est assuré par l’Agence régionale pour l’alimentation et l’agriculture (ARAA) de la CEDEAO, pour une durée de 18 mois.

Ce projet intervient dans le secteur ou domaines telles que l’agriculture, sécurité alimentaire, et l’énergie solaire. Sa mise en œuvre a été effectuée par la Coopérative GAMA (Mali), Université de Niamey, Enda Energie (Sénégal).

Après un bref échange avec le promoteur de la ferme Fakoly, Moussa Doumbia, dans la salle de stockage des produits fini de la société, les hôtes du jour et leurs suites ont visité tour à tour, en compagnie du directeur technique de la ferme, Daouda Diarra, le bassin de stockage de murissement, la salle d’épluchage et tranchage, la salle de conditionnement, ainsi que les trois fours de quatre compartiments alimentés chacun par le solaire thermique et photovoltaïque de 10kwa.

Le promoteur de la ferme a expliqué que son projet a pour objectif d’assurer la sécurité alimentaire par la réduction des pertes de produits et des risques de marché dans l’espace CEDEAO à travers le séchage, le stockage et la commercialisation du gombo, de la tomate, de la pomme de terre et de la mangue. Cela grâce à l’acquisition, au test et à la maitrise de technologies de séchage solaire thermique et photovoltaïque, un modèle d’unité semi industrielle de transformation stockage de ces produits frais par l’énergie solaire.

Il a par ailleurs, déclaré que son entreprise emploie aujourd’hui 40 personnes dont 34 femmes et jeunes filles. Cette ferme offre une meilleure qualité nutritionnelle à travers l’augmentation de la disponibilité des fruits et légumes a expliqué Fakoly Moussa Doumbia.

Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a dit tout son bonheur de visiter avec son collègue de la Promotion de l’Investissement, le projet pilote de la ferme Fakoly. Un projet qui intègre, selon lui, parfaitement ce que le gouvernement  est en train de faire à travers son département, dans le cadre de l’accélération du développement industriel, conformément à la Déclaration de la politique générale du Premier ministre.

Mohamed Aly Ag Ibrahim a ensuite rappelé aux initiateurs du projet, l’adoption il y a juste quelques jours par le gouvernement d’un texte permettant la création des centres d’incubation qui vont au-delà des structures d’appui actuelle faite aux micros petites et moyennes entreprises. Il a aussi informé que le projet piloté se réalisera à Sikasso dans les jours à venir. « Nous soutenons de telles initiatives qui nous permettront réellement d’accélérer le développement industriel. Nous disons bravo, nous encourageons et nous apportons le soutien intégral du gouvernement pour ce projet réalisé par la ferme Fakoly », a déclaré le ministre de l’Industrie, tout en invitant et encourageant les autres à suivre ce bel exemple de la ferme Fakoly.

Pour sa part, le ministre Konimba Sidibé, a souligné que la bonne organisation, la bonne gestion, la formation, la constance dans la qualité, l’amélioration continue et la motivation du personnel sont des clés de la réussite de toute entreprise.

AMTouré

 Envoyé spécial

Source: 22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

Hôpital du Point-G : Un bâtiment en chantier s’écroule

Des enseignants accusés de percevoir indûment des salaires : leurs syndicats dénoncent « une stigmatisation »

Coopération : l’Ambassadeur du Royaume du Maroc reçu par le MDAC

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct