Bourem : Les autorités militaires en prise de contact avec les troupes

La Commune urbaine de Bourem abrite les famas de la zone n°7 de Kidal, la brigade territoriale de la gendarmerie et le camp de garde de la garde nationale. Ces forces de défense et de sécurité (FDS) ont reçu mardi dernier la visite du commandant du théâtre-Est (Gao-Kidal-Ménaka) de l’Opération Maliko, le colonel Tamouké Camara, accompagné de ses plus proches collaborateurs et d’un détachement militaire de plusieurs hommes. La mission arrivée par voie terrestre est rentrée à Bourem à 12 heures 45 minutes.

 

Le commandement a eu un long entretien avec les hommes de troupe au camp militaire. Ensuite, la délégation militaire s’est rendue à la préfecture où l’on assistait aux personnalités invitées pour la circonstance, à savoir les chefs des services déconcentrés de l’État, les représentants des femmes, les jeunes, les syndicats locaux, entre autres. Plusieurs interventions ont émaillé la rencontre. Le chef du cantonnement militaire, le colonel Idrissa Traoré, a expliqué l’importance de cette visite de la hiérarchie militaire.

Au nom de la population, le préfet adjoint de Bourem, Mamadou Dao, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux hôtes. Il a souligné qu’il y a une entente parfaite entre la population et les Forces armées maliennes (FAMa).

En s’adressant à la population, le commandant du théâtre- Est de l’opération Maliko s’est tout d’abord réjouissant de l’accueil chaleureux réservé à lui et sa délégation. Il a ensuite situé l’objectif de sa visite dans le contexte de prise de contact avec les FAMa en opération dans la zone. Il s’agit aussi, at-il dit, pour requinquer leur moral et leur rappeler les objectifs militaires qui leur sont assignés ; à savoir la protection des civils, la lutte contre le terrorisme et la défense de l’intégrité du territoire. Certains représentants des sociétés sont également exprimés pour certaines doléances. À ce propos, le point focal des travaux d’aménagement du barrage de Taoussa, Mahamadou Dindera Maïga, a souhaité l’installation d’un point d’eau potable pour le détachement des FAMa en poste sur le site du barrage. Quant au représentant de l’Autorité intérimaire, il a souhaité plus de collaboration avec l’Armée. Le président des jeunes et le représentant des droits de l’Hommeont tous loués les efforts des FAMa pour que la population puisse vivre dans la quiétude.

Le colonel Tamouké Camara a promis que toutes les doléances émises seront prises en compte et que des solutions seront trouvées. La mission s’est poursuivie, sur Bamba pour le même exercice.

T.M. TOURÉ

Amap-Bourem

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

ANSONGO : des habitants manifestent pour réclamer l’érection du cercle en région

Barkhane et Kidal: le vrai faux départ

Nord Mali : L’agenda caché de l’Algérie ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct