Dr. Moussa Coulibaly, Sociologue : « Honte à Macron pour son incapacité au Sahel »

Offusqué par les récents propos inamicaux du Président Emanuel Macron à l’endroit du Mali et de son Premier ministre, Dr. Moussa Coulibaly, affirme que ce qui est une honte, c’est surtout l’incapacité du premier responsable des Armées françaises à dégager une stratégie efficace au Sahel, après 8 ans d’engagement.

De l’avis de notre sociologue, Dr. Moussa Coulibaly, le Président Français n’est pas en train de réaliser jusqu’ici la profondeur de l’engagement du peuple malien à prendre son destin en main. Le Président. Macron, dit-il, tente à distance la stratégie classique du “diviser pour régner “quand il exige la libération des hommes politiques qui sont en prison pour délinquance financière. « Ces hommes politiques ont longtemps été les yeux et les oreilles de la France dans les différents appareils d’Etat successifs au Mali », indique-t-il. Ce qui explique, selon lui, cette pression du président Macron sur la justice malienne pour la libération de ces derniers prêts à faire la conquête du pouvoir grâce à l’argent volé, avec la bénédiction de l’Élysée. S’agissant de la tenue de élection présidentielle à venir, notre interlocuteur, dira que c’est au peuple malien, en toute souveraineté de décider du moment de la tenue de cette élection.

Il estime par ailleurs que pour ne pas se retrouver dans un cycle de contestations populaires après des élections bâclées comme en 2018 avec le régime d’IBK, les autorités de la transition doivent s’assumer et mettre fin à la récréation en procédant d’abord au jugement de toutes affaires relatives aux détournements de deniers publics. Quant à l’Accord issu du processus d’Alger, Dr. Coulibaly reste convaincu que c’est Paris qui a imposé le MNLA et a créé les conditions d’une partition systématique du territoire à travers l’accord d’Alger. « Car, l’Assemblée nationale du Mali n’a jamais été invitée à se prononcer sur son contenu », explique-t-il.

Parlant de la société Wagner, Dr. Coulibaly, révèle que cette société russe semble déjà se frotter les mains car, selon la presse britannique (BBC), Wagner a déjà ouvert un bureau de recrutement pour le Mali qui se trouverait à Krasnodar, en Russie et les profils recherchés concerneraient des hommes âgés de 23 à 45 ans, à jour dans le paiement de leurs impôts, jamais condamnés et qui ne sont pas nés en Ukraine.

Ibrahima Ndiaye

 

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

ANSONGO : des habitants manifestent pour réclamer l’érection du cercle en région

Barkhane et Kidal: le vrai faux départ

Nord Mali : L’agenda caché de l’Algérie ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct