Issa Arsina CISSE, Président élu de l’Amicale pour le développement du cercle de Goundam (ADCG)

« Mon mandat est placé sous le signe du rassemblement et l’action pour Goundam »

l’Amicale pour le développement du cercle de Goundam (ADCG) a un nouveau président depuis ce samedi 19 décembre 2020. C’est désormais Issa Arsina Cissé qui préside aux destinées de cette association faîtière des Goundamiens. Il décide de rassembler l’ensemble des fils du cercle et de poser des actions concrètes.

« L’Adcg, au-delà de son rôle historique d’être un cadre de rassemblement et de retrouvaille entre frères et sœurs, va entamer une série de réformes et initier des nombreuses activités visant à mobiliser des ressources pour sauver la seule véritable richesse que nous ont léguée nos ancêtres, la zone lacustre. Il s’agira pour nous de réunir l’ensemble des fils et filles du cercle dans un forum dynamique des cadres pour faire des propositions qui seront contenues dans une feuille de route qui servira de boussole à moi et ma future équipe dans le plaidoyer auprès des autorités nationales et les partenaires techniques et financiers », a déclaré Issa Cissé, devant les délégués des 16 communes qui ont pris part à cette assemblée générale de l’Adcg.  Elu à la tête d’un bureau de 44 membres, le nouveau président a tenu un discours rassembleur. Selon lui, l’unanimité faite autour de sa personne pour diriger cette association prouve encore une fois, si besoin en était, que l’Adcg est une famille. Une grande famille à l’image du cercle de Goundam qui a toujours fédérer les Sonrhaïs, les Peulhs, les Tamasheq, les Arabes, les Bozos, les Dogons, les Bambaras, etc. et que ces communautés ont toujours su vivre en harmonie et en parfaite symbiose. Il explique que c’est une belle manière de prouver aux  yeux du monde que les fils du cercle sont capables de surpasser leurs clivages et taire leurs égos pour Goundam. Et que c’est aussi cela les valeurs ancestrales de l’acceptation de l’autre pour le vivre ensemble. L’union dans la diversité.

Issa Cissé a indiqué  que diriger une association comme  l’Adcg est une fierté, car il lui offre l’occasion de rendre à Goundam tout ce qu’il leur a donné. Et de s’engager à rendre à Goundam sa grandeur et ses lettres de noblesses d’antan. Cela, dit-il, avec l’accompagnement de tous, sans exclusive aucune.

Parlant de son plan d’actions, le président Cissé a soutenu que Goundam est un vieux cercle, plein d’histoire. Mais aussi et surtout un cercle dont les potentialités agro-sylvo-pastorales ont transcendé les frontières du Mali. Et qu’il faut devoir aujourd’hui exploiter et développer.

Partant, le président de l’Adcg s’est dit convaincu que l’association ne peut, ne pourra et ne serait que par tous. Et de conclure qu’unis, rien ne pourra leur résister.

 

Mariétou DOUCOURE 

Source: Azalaï Express

Vous allez aimer lire ces articles

Un C-130J canadien en soutien à l’opération Barkhane

Mopti : « des travaux d’assainissement en cours »

Mali: les adieux de la MINUSMA au Capitaine Wodjo BIGUILINIBE

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct