Le président du Niger galvanise le moral de ses soldats au nord du Mali

dioncounda traore mahamadou issoufou Le président du gouvernement par intérim malien Dioncounda Traoré et le président nigérien Mahamadou Issoufou (d) à Niamey le 2 décembre 2012

© AFP

Le président du Niger, Issoufou Mahamadou, a effectué le week-end une visite à Gao au Mali, où il a rencontré les militaires nigériens engagés dans le cadre de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA).

Le chef de l’Etat nigérien a apporté son soutien et celui du peuple nigérien au contingent de son pays engagé dans la guerre au Mali.

Le Niger a déployé un important contingent militaire avec 650 éléments répartis dans les régions de Gao, Ménaka et Ansongo au Nord Mali.

Accueilli à sa descente d’avion par le gouverneur de la 7ème région du Mali, M. Mamadou Adama Diallo, puis salué par plusieurs personnalités militaires et civiles, dont le commandant en second de la MISMA, le général nigérien Seyni Garba, le chef de l’Etat nigérien a immédiatement rejoint le quartier général du bataillon nigérien de Gao à qui il a d’abord exprimé tous les encouragements et les félicitations des autorités et du peuple nigériens.

Le président Issoufou Mahamadou a notamment salué « les actions déterminantes et permanentes pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité » des militaires nigériens.

« Vous avez conquis le coeur des populations maliennes et gagné l’admiration de vos chefs », a-t-il dit aux militaires.

« Le Niger est fier de vous », leur a-t-il lancé expliquant que grâce à eux, « le Niger a respecté ses engagements et assumé ses responsabilités face à l’histoire vis-à-vis de toute la communauté internationale ».

Le contingent nigérien assure avec efficacité la sécurité dans la ville de Gao.

Le président nigérien a demandé à ses éléments de « maintenir la pression et de redoubler de vigilance », estimant que « la menace n’est pas totalement jugulée ».

Il les a exhortés à continuer de « traquer les terroristes et autres trafiquants de tout genre » qui sévissent au Nord Mali.

« La terreur ne doit plus avoir droit de cité dans notre sous- région », a dit Issoufou Mahamadou.

 

French.news.cn   2013-04-09 09:50:44

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : l’armée française s’apprête à quitter Tombouctou

Opération Barkhane : l’armée Française se prépare à quitter Tombouctou, après huit ans de présence

Ansongo : nouvelle perturbation du réseau mobile

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct