L’EIGS s’illustre de nouveau dans la région de Ménaka: Au moins 11 civils proches du GATIA tués et des dégâts matériels

L’attaque a été perpétrée, en début de soirée du jeudi 3 juin dernier, à Agharangabo, localité située à une soixantaine de kilomètres au nord-est de la ville de Ménaka. Au moins onze civils de la communauté Ibogholitane – alliée du GATIA – ont été sauvagement exécutés par des individus à motos se réclamant de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS). Avant de se retirer, ils ont aussi procédé à la destruction de plusieurs biens.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Le billet sciences du week-end. Désertification : le fléau silencieux

Mamoudou Kassogué, ministre de la justice et des droits de l’Homme : “Je m’engage à tout mettre en œuvre pour mériter de cette confiance et honorer l’ensemble de la famille judiciaire…”

Nord Mali : Des femmes sollicitent le retour de l’État

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct