Mali : 90 familles réfugiées en forêt après des violences intercommunautaires

foret sarani rochers arbres

Quatre vingt dix familles et plus de 300 enfants ont fui des violences intercommunautaires pour trouver refuge dans une forêt de Soroni, à 200 km au sud-est de Gao (nord du Mali), a rapporté mardi la Mission onusienne de stabilisation dans le pays.

 

Constituée essentiellement d’éleveurs peulhs de la commune de Tin Hamma, la communauté de nouveaux déplacés vit dans le dénuement le plus total dans un oued perdu au fin fond de la fôret Djalgodji, à une trentaine de km au sud de la frontière nigérienne.

Elle y a trouvé refuge après des affrontements l’ayant opposée à des populations touarègues au mois de novembre dernier.

La Mission multinationale intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a indiqué avoir dépêché une mission dans la fôrêt pour, à la fois, enquêter sur des allégations de violation des droits de l’homme et apporter une assistance aux malades.

Source: afriscoop

Vous allez aimer lire ces articles

Une délégation pluridisciplinaire de la MINUSMA à Djebock, localité ciblée par des attaques terroristes

France/ Sahel: Les plans de Macron pour l’après-Barkhane

Rénovation du stade municipal de Niafunké : employer les jeunes pour réduire leur vulnérabilité à la violence communautaire

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct