ONU pour le retour de l’administration au nord

Mali : Nouvelle résolution à l'ONU afin de faciliter le retour de l'administration, des réfugiés dans le nord du pays

BAMAKO – Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly a affirmé vendredi que le Mali et ses partenaires sont en train de travailler que pour la prochaine résolution des Nations unies qui va instituer une nouvelle force de stabilisation sous chapitre le 7 ( casques bleus), puisse être déployée le plus rapidement possible pour le retour de l’administration et des réfugiés dans les régions nord du pays.

 

M. Coulibaly a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse qu’il a animée à Bamako avec le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, en fin de mission au Mali.

Evoquant l’adoption de cette résolution, le chef de la diplomatie malienne a indiqué c’est très important parce qu’on est en train de constituer une légalité internationale (..), rassurant que ”des dispositions seront prises pour continuer à traiter la question terroriste, qui est localisée au nord du Mali, mais une menace qui s’adresse à l’ensemble du monde (..)”.

”Nous (le Mali et ses partenaires) travaillons ensemble à faire aboutir cette résolution au Conseil de sécurité de l’ONU certainement d’ici la fin du mois d’avril au plus tard”. Ce, ” pour faire face aux urgences humanitaires, pour pouvoir nous occuper efficacement de la mise en oeuvre de la feuille de route notamment en ce qui concerne les élections dans les trois régions du nord du Mali”, a précisé M. Coulibaly.

Par ailleurs, le ministre malien des Affaires étrangères a annoncé la tenue d’une réunion prévue pour le 15 mai à Bruxelles sur le développement du pays afin d’aller vers un plan de relèvement économique précoce et de voir comment envisager l’ avenir.

Sur ce point, celui-ci évoquer la ” réorganisation de l’Etat malien”, précisant qu”’il ne faut pas oublier que nous avons perdu près de 7 points de croissance. Nous sommes partis de  5,3 de taux de croissance à peu près 1,7. Une inflation qui est partie de  3 à 5,3% de croissance”.

Avec cette situation économique, le Mali ” ne peut plus respecter les engagements de l’Union économique et monétaire. Donc, il y a besoin de ressources nouvelles pour relancer la machine”.

”Nous ne faisons pas seulement les réunions pour les  questions sécuritaires et de défense, mais également des réunions pour le développement, parce que c’est seulement un développement harmonieux et équilibré de notre pays viendra à bout du terrorisme et de l’irrédentisme (..)”, a déclaré M. Coulibaly selon qui ”c’ est l’ignorance et la pauvreté qui sont les terreaux favorables pour  à tout ce qui se passe au nord du Mali”.

 

SourceXinhua

Vous allez aimer lire ces articles

Région de Mopti : un projet de plus de 373 millions de FCFA en soutien au redéploiement des Forces de Sécurité du Mali et la restauration de l’autorité de l’Etat

Contre la mauvaise gestion: Les jeunes de Kidal dénoncent leur gouverneur

Gao : Marche de soutien à la transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct