Porte-voix de réfugies aux assises : Des invités du Prési IBK parlent !

Lors de la clôture des travaux des états généraux de la décentralisation, les représentants des refugiés maliens en Mauritanie et au Burkina Faso se sont réjouis de participer à ce rendez-vous national. Ils ont en outre manifesté leur désir de retour au bercail.

refugies maliens mauritanie

Prenant la parole en premier lieu, Azaz Ag Loudag Dag, représentant des refugiés maliens au Burkina Faso,  a dit haut et fort ceci » nous avons été réconfortés par l’accueil et par les engagements du président de la République « . Pressé  de regagner  le terroir  tout comme bien de ses compatriotes, il s’est exprimé en ces termes :  » Si l’insécurité est maîtrisée, nous sommes prêts à revenir. Nous sommes pour le dialogue et la réconciliation. Nous sommes prêts à aller sur le terrain pour consolider le processus de paix enclenché par le gouvernement « . Le porte-voix a enfin remercié le gofernement, le ministère de l’Administration territoriale et celui délégué chargé de la décentralisation pour la tenue de ces assises qui ont permis à chacun d’exprimer son point de vue.

 

Quant à Mohamed Ag Matha dit Mémé, coordinateur du camp des refugiés maliens en Mauritanie, il a fait valoir la forte participation des refugiés à l’élection présidentielle 2013. Sans noyer le sujet de la décentralisation, le porte-voix a affirmé que 73% des refugiés  de son camp ont voté en faveur du leadership. Pour lui, le candidat IBK qui a été au dessus de la mêlée.

 

Par ailleurs, il fait étalage de sa modeste contribution dans la gestion des affaires publiques. Pour lui, le Mali ne se construira pas dans la chasse aux sorcières. Il estime que tous les maliens sont égaux. Et l’on doit donner la chance à tous pour se révéler et jouer pleinement sa partition afin de bâtir un Mali nouveau.  » Chacun a l’obligation d’apporter  sa thérapie  avant d’appeler au secours la communauté internationale « , a dit Mohamed Ag Matha qui a félicité le Prési  IBK qui est en train de faire appel aux   forces vives de notre pays, même à la diaspora  pour participer  aux échanges sur la vie de la nation malienne.

 

M. Maïga

Source: Le Scorpion

Vous allez aimer lire ces articles

Un militaire français tué au Mali dans une attaque au mortier

Mali: tirs d’obus contre le camp de la Minusma à Ménaka

Tombouctou : la 5ème région militaire a organisé une prise d’armes pour les 61 ans de l’armée nationale

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct