REGAIN DE VIOLENCE DANS LA RÉGION DE GAO : DES ASSAILLANTS ÉCHOUENT DANS L’ATTAQUE CIBLÉE CONTRE UN OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE ET ABANDONNENT LEUR VÉHICULE

La région de Gao ne semble pas connaître de répit dans l’escalade de violence terroriste. Ce dimanche 13 décembre 2020, un opérateur économique du nom de Garaika a échappé à une tentative d’enlèvement devant son domicile. Deux individus non identifiés se sont attaqués à lui. Heureusement pour l’opérateur économique, la tentative a échoué, suite à la vigilance des éléments de Ganda-Izo qui étaient juste à côté.

Une riposte rigoureuse des combattants assurant sa sécurité à son domicile à mis les assaillants en déroute. Ils ont fui en abandonnant leur véhicule. Les balles des éléments du mouvement d’autodéfense Ganda-IZO ont troué le réservoir ainsi que les  pneus du véhicule. Il n’y a eu de perte en vie humaine dans cette attaque. Le véhicule a été retrouvé suite à une poursuite menée à moto par les éléments de Ganda-IZO contre les deux assaillants.

Depuis la crise de 2012, les assassinats ciblés sont fréquents dans la région de Gao. Il y a juste deux semaines, deux algériens ont été criblés de balles à Gao devant leur domicile. On se rappelle aussi de l’assassinat d’un cadre de la BNDA, il y a quelques mois seulement.

En juillet 2019, le 1er Adjoint au Préfet de Gao a échappé à une tentative d’enlèvement de son véhicule de fonction, alors qu’il y était à bord avec sa famille. L’opération a échoué grâce aux efforts du conducteur. Cependant les assaillants ont essuyé des tirs pendant la course-poursuite. Son épouse fut grièvement blessée à la cuisse par balle et l’adjoint du Préfet en question a été légèrement blessé par des éclats de vitre. Le Gouverneur et le Préfet se sont investis pour la prise en charge rapide des blessés par l’hôpital régional de Gao.

L’évidence en tout cas est que les attaques ciblées sont monnaies courantes à Gao.

 

YOUSSOUF KONATE   

Source: Le Soir de Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Attaque contre la MINUSMA, le 10 février dernier: Le GSIM revendique 30 victimes ( morts ou blessés) parmi les casques bleus

Trois projets d’équipement et de construction inaugurés à Gao : l’appui de la MINUSMA aux Forces de sécurité se poursuit

LIBÉRATION DE VIEUX BLEN ET DE SEYDOU OUMAR TRAORÉ : LES FAITS, SELON LE RECOTRADE DU DISTRICT

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct