RENOUVELLEMENT DU MANDAT DE LA MINUSMA: Des Maliens s’opposent

À partir de juin prochain, le mandat de la force onusienne présente au Mali depuis plusieurs années doit officiellement prendre fin. Si celui-ci tarde à être renouvelé par le Conseil de sécurité de l’ONU, beaucoup de  Maliens émettent le doute.

Même si les autorités maliennes de la transition affirment, à travers le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga devant les membres du Conseil national de la transition (CNT), que ce mandat va être renouvelé, plusieurs de nos compatriotes maliens sont évidemment sceptiques. La force multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali s’attend à ce que le Conseil de sécurité fasse renouveler leur mission dans notre pays où les attaques terroristes sont très récurrentes.

À titre de rappel, les 15 membres du Conseil de sécurité avaient décidé de proroger le mandat de ces forces jusqu’au 30 juin 2022, avec un effectif maximal qui reste fixé à 13 289 militaires et 1 920 policiers. Hélas ! De nos jours, les tendances s’inversent absolument dans les esprits, car les Forces armées maliennes qui opèrent actuellement sur le terrain, et sur l’ensemble du territoire obtiennent des résultats salutaires. Chose qui dérangerait les Maliens à vouloir demander le renouvellement des forces onusiennes présentes au Mali depuis plusieurs années.

Selon certains citoyens, il n’est plus utile de proroger le mandat, car nos forces de défense et de sécurité parviennent à lutter contre les forces obscurantistes, et sont capables même aujourd’hui d’assurer la sécurité des Maliens et leurs biens. C’est pourquoi les soutiens ne manquent pas. « Depuis que les Forces armées maliennes ont commencé à riposter contre les groupes armés terroristes, la sécurité commence à venir dans des zones à haut risque. Or, la Minusma est présente au Mali depuis des années, plus les forces Barkhane et Takuba, mais rien n’avait changé en termes de sécurité. Mais lorsque le col. Assimi Goïta est arrivé au premier plan des affaires, les choses ont commencé à changer pour de vrai. Alors, à quoi servent les forces étrangères alors qu’elles n’arrivent pas à assumer leurs responsabilités. ‘’Je pense que le mandat de la Minusma ne devrait pas être renouvelé pour la simple raison qu’elle a échoué », confie un enseignant de Lycée.

C’est dans ce même ordre d’idée que pense cet autre citoyen. Il soutient fort la transition et les militaires maliens : « Nous n’avons plus besoin de personne pour assurer notre sécurité, car nos Forces de défense et de sécurité sont capables bel et bien de prendre leurs responsabilités sans l’aide de personne, », a-t-il laissé entendre de passage un autre interlocuteur. Ainsi comme tant d’autres comme eux sont opposés au renouvellement du mandat de la Minusma  au Mali.

A suivre…

Moriba DIAWARA 

Source: LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération  Dans le domaine de la sécurité, l’ambassade de France a permis la réimplantation des Forces Armees Maliennes à Labbezanga

Le Mali s’est engagé à défier l’appel de l’ONU pour permettre aux Casques bleus d’enquêter sur les abus

La mission de l’ONU au Mali prolongée d’un an sans soutien aérien français

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct