Tombouctou : Le chef de base du MPSA enlevé à la sortie de la ville

Le Chef de base du MPSA à Nebkit Elilk, Elmehdi Ag Abdollahi a été enlevée par des individus armés non identifiés à la sortie de Tombouctou.

ville-tombouctou-nord-mali

Il revenait d’une réunion avec les militaires maliens dans la Cité des 333 Saints où il négociait la libération de certains jeunes arrêtés par erreur.

C’est après avoir réussi à les libérer qu’il a pris le chemin du retour pour sa base à Nebkit Elilk en compagnie de trois de ses combattants. Tous étaient désarmés. Arrivé à environ 20 km à l’Ouest de Tombouctou, son véhicule a été immobilisé par des individus armés non identifiés. Ces derniers l’ont ligoté avant de l’amener lui et son véhicule laissant les autres personnes qui l’accompagnaient sur place.

Pour certains observateurs, cet enlèvement est dû au fait que le chef de base du MPSA à Nebkit Elilk barrait la route aux contrebandiers, braqueurs, coupeurs de routes et autres bandits qui terrorisaient la population.  Il n’est donc pas exclu que ce soient ces derniers qui l’aient enlevé.

Par ailleurs, dans un communiqué rendu public, le Mouvement Populaire pour le Salut de l’Azawad (MPSA) a condamné cet acte odieux, lâche et barbare. Le mouvement se réserve également le droit de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue d’obtenir la libération de son combattant. Il convient de signaler que le MPSA a installé sa base à Nebket Elilk depuis 2015. Ses combattants sont déterminés à sécuriser la zone des malfaiteurs qui s’en prennent sans raison à la population. Il n’a jamais eu de malentendu avec les combattants d’autres mouvements armés ni avec les militaires maliens encore moins les forces internationales. C’est d’ailleurs une collaboration très étroites qui le lie avec toutes ses forces en présence.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Une délégation pluridisciplinaire de la MINUSMA à Djebock, localité ciblée par des attaques terroristes

France/ Sahel: Les plans de Macron pour l’après-Barkhane

Rénovation du stade municipal de Niafunké : employer les jeunes pour réduire leur vulnérabilité à la violence communautaire

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct