Hier les rues de la ville de Tombouctou étaient vides. Les habitants ont initié cette attitude pour manifester leur mécontentement face à l’inertie des gouvernants devant leur mal vivre quotidien. Ils sont victimes de toutes sortes d’attaques, bandits armés, terroristes, djihadistes et sont parfois aussi victimes des guerres de positionnement entre la plateforme et la CMA dans certains villages de la région.

Depuis 2012, les régions du nord du Mali vivent le cauchemar suite à la chute de cette partie du Mali occasionnée par l’intrusion des forces venues de la Libye suite à l’assassinat de Kadhafi.

Un accord a été signé. Malgré  cela, les choses vont de mal en pis car les groupes signataires ne sont pas sincères avec le Mali.

Pour preuve, le MNLA a toujours fêté chaque année la date anniversaire le territoire qu’il réclame  ‘’Azawad’’.

En plus de cela, le monde lui a ouvert la porte.  Ses représentants sont aux Etats-Unis pour parler de la crise du nord.

La Rédaction

Le Pays