TOMBOUCTOU : visite du chef de la MINUSMA

Avant-hier (NDLR, lundi), le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUSMA, M. Albert Koenders, s’est rendu dans la ville de Tombouctou, accompagné d’une délégation de journalistes venus des Pays-Bas.

Représentant spécial Secrétaire général chef MINUSMA Albert Koenders Tombouctou

Sur place, il s’est tout d’abord rendu au siège du gouvernorat où il s’est entretenu avec une partie des autorités locales. Il a ensuite poursuivi sa visite au camp des Forces armées maliennes (FAMa) qui a subi une attaque suicide la voiture piégée suicide le 25 septembre dernier.

Après avoir rencontré le grand Imam de la Mosquée Djingarey-Ber, il s’est ensuite entretenu avec le maire de la commune et son conseil municipal.

Ces différentes rencontres ont permis des discussions sur les problèmes récurrents de sécurité, le retour des déplacés et la réconciliation entre communautés, l’emploi des jeunes et le retour des services publics, et plus particulièrement l’électricité.

M. Koenders a pu constater sur place les progrès réalisés a Tombouctou depuis sa dernière visite en août 2013, notamment en ce qui concerne le retour de la population et la reprise des activités socio-économiques.

Il a ensuite tenu une courte réunion avec les personnels de la MINUSMA, de l’équipe pays et des ONG basés à Tombouctou, à qui il a tenu à exprimer sa gratitude pour leurs efforts, tout en insistant sur les défis encore présents et les priorités identifiées.

La seconde partie de la journée a débuté par une visite des fermes rizicoles ainsi que celle d’une station hydro-électrique sur le fleuve Niger qui fait l’objet d’un Projet à effet rapide MINUSMA (Quick Impact Project ou QIP) pour sa réhabilitation.

S’en est suivie une patrouille conjointe FAMa-MINUSMA dans le désert, où le RSSG et les journalistes qui l’accompagnaient ont pu témoigner des conditions de déploiement des troupes dans cette partie du Mali.

M. Koenders a conclu sa visite par une rencontre et un entretien avec les responsables de la Force Serval à Tombouctou.

Par Olivier Salgado

Source: Info-Matin.info

Vous allez aimer lire ces articles

Menaka : des enlèvements de civils continuent

Malgré les patrouilles des FAMa, l’insécurité ne faiblit pas à Ansongo

Mali Rester ou partir ? L’heure des choix a sonné pour Paris et les Européens

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct