Un nouveau Centre de perfectionnement professionnel pour les jeunes de Tonka dans la région de Tombouctou

Tonka, dans la région de Tombouctou, a désormais un nouveau centre de perfectionnement pour les jeunes, pouvant accueillir 75 personnes. Il comporte trois salles de formation équipées, un hangar, un dortoir pour gardiens et des toilettes. Ce projet est un projet dit de réduction de la violence communautaire (RVC). Financées par la MINUSMA, ces réalisations, d’un coût global de près de 60 millions de francs CFA (exactement 59.864.044 FCFA), ont été sponsorisées par sa Section de la Réforme du Secteur de la Sécurité du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion/Réintégration (RSS-DDR) de la Mission onusienne et exécutées par l’Association pour la Promotion et l’Appui au Développement Local (APADEL).

Ce centre de perfectionnement permettra de réduire les risques d’adhésion aux groupes armés extrémistes des jeunes de la localité et de ses environs, à travers la mise en œuvre des microentreprises de menuiserie, de soudure et de dépannage de produits liés à la mécanique. « Grace à ce projet, nous avons d’une part pu acquérir de nouvelles connaissances professionnelles, promouvoir le travail en équipe et accroître notre revenu journalier. D’autre part, cela a permis de retenir les jeunes pour ne pas rejoindre les groupes armés et cultiver la cohésion entre eux, » explique Mahamane MAIGA, l’un des bénéficiaires du projet. Le représentant du Maire de Tonka a remercié la MINUSMA pour son appui. Selon lui, cela va contribuer à résoudre en grande partie les difficultés liées à la réinsertion socioprofessionnelle de jeunes sans métier de Tonka. « Cette action vient répondre à la problématique de l’emploi auprès d’une jeunesse vulnérable à l’enrôlement dans les groupes armés, » a-t-il conclu.

Le représentant régional de la Section RSS-DDR de la MINUSMA, Kofi Oduro MANU, a quant à lui réitéré l’engagement de la Mission de l’ONU à soutenir le processus de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, conformément à son Mandat. Cet engagement se traduit par l’appui à l’opérationnalisation du processus DDR et l’implémentation des projets RVC. Ceci, afin de contribuer à la sécurité par la réduction de la violence communautaire et la réinsertion socio-économique des jeunes à risque, des femmes et des communautés vulnérables en général.

Tenue le 16 novembre dernier, la cérémonie de réception de ce centre réhabilité a vu la participation des autorités locales, des représentants des femmes et des jeunes bénéficiaires.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali se retire de tous les organes et instances du G5 Sahel

Pourparlers algéro-américains sur l’accord de paix et de réconciliation au Mali

Le Mali se retire de l’organisation régionale G5 Sahel (communiqué)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct