Mali people – Sidiki Diabaté : Deux mois après…

Cela fait plus de deux mois que Sidiki Diabaté a été arraché à l’affection de sa kora. Incarcéré le 24 septembre dernier pour une affaire des violences conjugales sur sa compagne Mariam Sow, la star ne cesse de parler de lui et de sa musique depuis la Maison centrale d’arrêt de Bamako.

 

Après un appel à l’aide quant à son état de santé, Sidiki Diabaté a pu voir un médecin. Et aujourd’hui il va « très bien », assure son manager, Ali Castro. Loin de sa kora, la star malienne continue de faire parler d’elle hoirs les murs. Sidiki a sorti le 9 octobre dernier « I ka na fin fô»(ne dit rien, ndlr). Dans ce nouveau hit, enregistré avant ses ennuis judiciaires, il rend grâce à Dieu d’avoir du talent et fustige ses détracteurs. Avant cela, c’est le clip de « An ga di Allah ma » (confions-le à Dieu, ndlr) qui était sorti. Il a rencontré un grand succès et obtenu en un mois 2 millions de vues sur You tube, selon la page Facebook de l’artiste. Cet élan du team Diabatéba music à poursuivre les activités musicales de Sidiki Diabaté ne connait pas de répit, alors que la sortie du clip du single « Woni na », annoncée pour le 20 novembre, a été reportée sine die. Selon Ali Castro, cela est dû à la procédure judiciaire en cours. « Pour le moment, on a vraiment beaucoup de projets auxquels on a dû surseoir à cause de la procédure. À chaque fois que de nouveaux trucs sortent, d’une manière directe ou indirecte ça la perturbait un peu. Donc on reporte tous les projets pour laisser la justice faire son travail. Il y avait même des tournées en vue ».

L’affaire est toujours entre les mains du tribunal de la Commune III de Bamako. Les deux parties se refusent à tout commentaire. Certains soutiens de l’artiste ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako pour outrage à magistrats, l’humoriste Petit Guimba et l’animateur de radio Adama Diarra dit Vieux Blen.

La date du procès n’est pour l’heure pas connue. Sidiki Diabaté est visé par une plainte de son ex compagne, Mariam Sow dite Mamasita, pour « coups et blessures volontaires aggravés, séquestration, interruption volontaire de grossesse ». L’affaire a porté un grand coup à la carrière musicale de la star malienne. Universal, sa maison de disques, a suspendu sa collaboration avec le « Prince de la kora ».

Boubacar Diallo

Source : Journal du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Nouvelle sortie de SIDIKI Diabaté: DJO Dama, un membre de Tata Pound a réagi

Iba One: Talent et bling-bling

Musique : Le rappeur Iba One rafle cinq trophées aux Afrima Awards

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct