ELECTIONS DE 2022 : Benkan lorgne l’APR, le RPM se fissure

Les positionnements politiques ont commencé dans la perspective des élections générales de 2022. Le RPM a connu mercredi dernier son premier cas officiel de démission en faveur de Benkan.

Si des partis politiques ont su taire pour le moment leurs différends sur la question de la candidature interne du parti ou son positionnement derrière un candidat externe, d’autres n’ont pas résisté à la tempête. C’est le cas du Rassemblement pour le Mali (RPM), l’ex-parti au pouvoir. Son Secrétaire au Développement économique et aux Infrastructures, Moulaye Ahmed Boubacar dit Baba Moulaye, a adressé le 5 mai 2021 par voie d’huissier, au Président Bocary Tréta, sa démission. Un départ motivé pour « des raisons personnelles ». Mais il nous revient que l’ancien ministre des Transports et des Infrastructures d’IBK, est officieusement membre de Benkan. Il a rejoint le nouveau mouvement armes et bagages avec les sections RPM de la circonscription de Tombouctou dont il est le coordinateur général.

L’Alliance pour la République (APR) de l’ancien ministre d’ATT, Oumar Ibrahim Touré est désormais dans la logique de rejoindre Benkan. Son 3è vice-président, l’ex-député élu à Mopti, l’honorable Samba Yattassaye (personne ressource de Benkan) et d’autres cadres de l’APR ont réussi à le convaincre à jouer la carte Seydou Mamadou Coulibaly. Une rencontre symbolique mais significative de haut niveau a eu lieu hier jeudi, dans l’après-midi, au siège de l’APR, à Yirimadio-Zerny entre l’APR et M. Coulibaly et son directoire.

Il est convenu de signer une plate-forme électorale en vue des prochaines échéances.

A. Dicko

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Cap sur les élections

Les annonces du Premier ministre : Qui trop embrasse….

Vers la création d’un organe unique de gestion des élections

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct