Modibo Kadjoké, président de l’APM-Maliko à l’investiture de Goïta : « Nous voulons que ça soit, cette fois-ci, un bon départ »

«Ce qu’on peut retenir, c’est un nouveau départ. Un nouveau départ, nous voulons que ce soit, cette fois-ci, un bon départ. Un gouvernement qui va être le plus inclusif possible. Un gouvernement qui va faire aussi face aux tâches essentielles. Il y a beaucoup de choses à faire, on ne peut pas tout faire. Je pense qu’il faut faire la part des choses, revoir le programme et s’attaquer aux choses les plus importantes. Il faut organiser l’élection présidentielle dans le délai, il faut certainement organiser les législatives  dans le délai. Il faut  s’attaquer aux réformes et nous sommes à 60 ans d’indépendance avec beaucoup d’instabilités institutionnelles, beaucoup d’instabilités politiques, beaucoup de coups d’Etats. Il faut que ce coup soit le dernier.

Nous devons travailler pour que ce qui est à la base de ces soubresauts puisse disparaître définitivement. Cela nous demande de nous ressembler, donc, je pense que le premier ministre et le président de la transition vont faire en sorte que tous les Maliens soient impliqués dans la gestion de l’Etat pour qu’on puisse traiter les questions que j’ai évoquées tantôt  sans oublier le problème de l’insécurité. Il faut réellement qu’on traite le problème de l’insécurité dans notre pays et qu’on se mette sur la voie du développement pour de bon, sans coup d’État, ni instabilités politiques, avec des élections crédibles ».

O.Morba

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

L’ex-ambassadeur Cheick Sidi Diarra « La période de transition est le meilleur moment pour les réformes en profondeur »

Réformes domaniales et foncières : les membres du CNT s’approprient le contenu de la nouvelle loi

Gouvernement de transition : Sevré par Choguel, Tiébilé Dramé grince des dents

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct