1ER Congrès extraordinaire de l’Union pour la république et la démocratie : Gouagnon Coulibaly, le nouveau visage de l’URD

Le dimanche 16 janvier 2022 le peuple URD était en congrès extraordinaire au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah pour doter le parti d’un Président plus d’un an après la disparition de l’honorable Soumaila Cissé, son charismatique Président.  Ce congrès qui s’est tenu sous une forte tension entre le camp du premier vice-président du parti professeur Salikou Sanogo et celui du tout nouveau président l’honorable Gouagnon Coulibaly, a eu l’avantage de clarifier les positions et a permis à une large majorité des militants du parti de la poignée des mains d’élire un nouveau Président pour pourvoir le poste de Soumaila Cissé. Désormais auréolé de cette précieuse victoire, l’honorable Gouagnon Coulibaly a le quitus des militants et pourrait jouer au rassemblement pour honorer la mémoire de feu Soumaila Cissé. Après une première tentative infructueuse d’annuler le congrès par voie judiciaire le camp Salikou Sanogo pourra-t-il enfin se rallier au camp majoritaire ? la bataille judiciaire à laquelle comptent se livrer certains caciques ne serait-elle pas une tempête dans un verre d’eau face à cette large légitimation des militants ?

 

C’est dans la salle de 3000 places pleine à craquer des délégués, militants, cadres, invités et sympathisants  que l’Union pour la République et la Démocratie, URD, a tenu le premier congrès extraordinaire de son histoire. La vice – présidente du parti Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, sous la signature de laquelle les délégués ont été conviés à ce forum statutaire de l’URD, a tenu à saluer les militantes et les militants, les cadres de l’URD ainsi que tous les invités des partis amis et surtout les nombreux sympathisants. Elle a rendu un hommage mérité à feu Soumaila Cissé et a engagé les cadres et militants à préserver l’idéologie de l’honorable Soumaila Cissé pour faire rayonner le parti. Parlant du contexte dans lequel le congrès s’est tenu, elle a évoqué tout le long processus qui a abouti à la tenue de ce congrès extraordinaire qui du reste est statutaire. Elle a enfin invité les uns et les autres à la vigilance et à ne jamais céder à la provocation de quelque nature qu’elle soit. Après le discours d’ouverture une pause a été observée pour permettre aux invités de se retirer avant de procéder à un contrôle des mandats des délégués venus de toutes les régions du Mali et du District de Bamako. Après vérification le quorum a été très largement atteint et le congrès a été tenu. Qu’il soit dit en passant, pour donner plus de légitimité et ne laisser aucune place au doute les organisateurs ont invité toutes les sous sections de Kayes à Kidal, en passant par Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka, Taoudéni et du District de Bamako. Soit plus de 1000 participants.

Ce congrès, au-delà des supputations, n’avait d’autre but que de doter l’URD d’un Président légitimement élu en remplacement à l’honorable Soumaila Cissé arraché à la grande affection des militants et sympathisants de l’URD. Au terme des travaux l’honorable Gouagnon, sans surprise, a été porté au perchoir de l’URD jusqu’à la fin du mandat, et il aura pour mission de rassembler le peuple URD pour une victoire éclatante du parti aux prochaines joutes électorales.

Dans sa toute première prise de parole, le Nouveau Président de l’URD a félicité les délégués qui ont répondu massivement à la convocation de la vice-présidente   et remercier tous ses camarades pour le choix porté à sa modeste personne pour jouer le rôle de Soumaila Cissé. Il se dit conscient de l’énormité de la tâche qui l’attend, mais pense qu’avec une synergie d’action ensemble avec ses camarades il pourra relever les multiples défis. Gouagnon Coulibaly a tendu la main à tous les militants qu’ils soient avec lui ou contre lui, pour une union sacrée autour des idéaux de Soumaila Cissé.

Correspondance particulière    

Source : L’ALTERNANCE

Vous allez aimer lire ces articles

Décès de l’Emirati Cheikh Khalifa ben Al Nahyane : Dr Choguel Kokalla Maïga à Abu Dhabi

Arcane politique : Le parti de l’auto-proclamé Président de la transition, Ainea Ibrahim Camara, dissout

Yeah Samaké : « Un village malien, une école, c’est possible »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct