Assises nationales de la refondation : La phase déconcentrée débute le 11 décembre

Les Assises nationales de la refondation (ANR) débuteront ce 11 décembre. La phase nationale de ce grand rendez-vous est prévue du 27 au 30 décembre. Ces précisions ont été données par le Panel des hautes personnalités, à travers un communiqué rendu public vendredi dernier.

«Le Panel des hautes personnalités remercie toutes les forces vives de la nation pour leur disponibilité et les contributions de qualité fournies pendant la préparation des ANR», félicite le Panel dans son communiqué. Il invite ces acteurs à se mobiliser et à participer de manière massive et constructive aux débats pour répondre aux ambitions légitimes du peuple malien et bâtir un avenir meilleur pour notre pays.

Dans le même ordre d’idées, le président de la commission nationale d’organisation des ANR, Mamadou Hachim Koumaré a demandé, la semaine dernière, à travers une correspondance, au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation la désignation des points focaux et des coordinations régionales. Et ce conformément aux termes de référence des Assises qui stipulent que «les autorités administratives, locales, régionales et celles du District de Bamako, les chefs des services subrégionaux, régionaux et nationaux ainsi que les responsables des missions diplomatiques et consulaires du Mali à l’extérieur, assureront la facilitation et l’encadrement logistique des travaux».

Sur la même lancée, Mamadou Hachim Koumaré a demandé au ministre Abdoulaye Maïga de prendre les dispositions nécessaires au niveau des gouverneurs, préfets et sous-préfets pour la désignation d’un point focal dans chaque commune, cercle et région ainsi que celle d’une coordination régionale représentant la commission nationale d’organisation. «Le point focal doit être choisi parmi les notabilités du lieu, notamment civil, militaire à la retraite ou autres pouvant fédérer toutes les sensibilités», a indiqué Mamadou Hachim Koumaré. Il doit jouir «du respect et de la considération de la population et être suffisamment instruit pour comprendre et expliquer aux délégués locaux, l’esprit et le bien-fondé des assises nationales».

Pour ce qui concerne la coordination régionale, elle comprend : le point focal régional, un comptable, un responsable d’organisation matérielle, un secrétaire et un informaticien. «Le point focal régional est le président de la coordination régionale. Les quatre autres membres devront être choisis parmi le personnel du gouvernorat et/ou du chef-lieu de cercle», précise ladite lettre. Le document signale que les travaux seront dirigés par deux présidents assistés de deux rapporteurs choisis par les délégués.


Bembablin DOUMBIA

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : le ministre Abdoulaye Maïga applique la loi électorale

Chronogramme des réformes politiques et institutionnelles : Diarrassouba appelle Dioïla à soutenir sans réserve la transition

Le Président promulgue la loi électorale adoptée par le CNT: Choguel Kokalla Maïga sur la dernière ligne droite ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct