Avion présidentiel : Modibo Sidibé lève le doute sur la paternité du Boeing 727 acquis sous ATT

Dans une interview accordée à la chaine de télévision « Africable », Modibo Sidibé, l’ancien Premier ministre d’Amadou Toumani Touré et Secrétaire général de la présidence au moment de l’achat de cet appareil, affirme que le Boeing, à n’en pas douter, appartient au Mali.

 modibo sidibe ancien premier ministre malien politicien fare discours

On se souvient que lors du débat à l’Assemblée nationale sur sa déclaration de politique générale, le Premier ministre, Moussa Mara avait justifié l’achat du nouvel avion présidentiel par le doute invoqué sur l’appartenance de l’ancien appareil à la République du Mali. Aucun document juridique ne prouve l’appartenance de cet appareil au Mali, disait-il. Et d’ajouter que le président courait le risque de se faire débarquer dans un aéroport, quelque part dans le monde, par les vrais propriétaires de l’avion.

Le nouvel avion, un Boeing 737-700, acheté à 20 milliards de F cfa, selon le Premier ministre, n’a depuis, cessé de défrayer la chronique. Dans l’opinion publique, toutes tendances confondues et à l’Assemblée nationale, chacun a eu son mot à dire. Récemment, ce sont les partenaires financiers du Mali qui se sont saisis du dossier. Ainsi le Fmi a gelé les versements de crédits accordés par la communauté internationale à notre pays.

Interrogé sur la paternité de l’avion présidentiel du Mali acquis sous le régime ATT, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, alors secrétaire général de la présidence (2002- 2007), indique que le Boeing 727 appartient, à n’en  pas douter, à l’Etat du Mali. « Avez-vous déjà vu débarquer ici au Mali des huissiers de marché venant saisir l’avion ou ailleurs sur un aéroport américain, européen ou asiatique depuis 2005 qu’il a été acheté? » rétorque-t-il, au journaliste, et d’ajouter : «Les titres de propriété existent ». Face à l’insistance du journaliste, l’ex-Premier ministre persiste que cet avion est bien la propriété du Mali et que tous les documents l’attestant existent. Cependant, Modibo Sidibé affirme qu’il n’ira pas jusqu’à dire que Moussa Mara a « menti », car, il ne veut pas utiliser ce terme.

Ensuite, Modibo Sidibé rassure que la question ne se pose même pas autour du Boeing ancien mais sur le nouveau. « L’important, c’est que premièrement, les Maliennes et les Maliens, dans le contexte où nous sommes, trouvent inopportun l’achat d’un nouvel avion, deuxièmement, les conditions dans lesquelles il a été acheté et troisièmement, c’est inopportun parce qu’il existe déjà un avion qui a transporté les présidents du Mali jusqu’en 2013, alors, je ne sais pas de quoi il s’agit », insiste-t-il. Et de conclure : « Attendons de voir les suites de l’enquête du Fmi».

Face à Abdoulaye Barry, Modibo Sidibé a répondu sans ambages à toutes les questions qui lui ont été posées. Notamment celles relatives aux dossiers brûlants de la nation, sa gestion du pays en tant que Premier ministre, la santé de son parti les Fare et ses rapports avec ATT, IBK et Soumaïla Cissé. A cette dernière question Modibo Sidibé répond que d’excellents rapports le lient à ces personnalités.

Mamadou  TOGOLA

SOURCE: Canard Déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

Travaillons main dans la main pour construire ensemble: une communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère

Politique : Espoir Mali Koura salue le discours

Tribune des Nations Unies : Le Premier ministre par intérim Abdoulaye Maïga et ses flèches

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct