Conférence régionale du district de Bamako de la CODEM : La vie chère au Mali fortement dénoncée par les délégués

L’Hôtel Olympe de Bamako a abrité, le samedi 27 novembre 2021, la 4ème conférence régionale du district de Bamako de la Convention pour le développement du Mali (CODEM). Les travaux étaient placés sous la présidence du président du parti, Housseini Amion Guindo dit Poulo, en présence des délégués, des représentants des partis amis et de nombreuses autres personnalités. Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux, la vie chère avec l’augmentation des prix des denrées alimentaires au Mali a été fortement dénoncée par les intervenants.

Après l’exécution de l’hymne national du Mali et les mots de bienvenue du représentant du coordinateur des chefs de quartier de la commune V du district de Bamako, le secrétaire général de la section V CODEM du district de Bamako, Abba Diarra, a souhaité une sortie de crise au Mali. Avant de dénoncer  la vie chère avec l’augmentation des prix des denrées alimentaires au Mali. En outre, il a souhaité la paix et la sécurité durables, une réconciliation des cœurs et des esprits, le retour des déplacés et des refugiés, le recouvrement de l’intégrité du territoire, le retour rapide à un ordre constitutionnel, la paix et la cohésion entre les Maliens. Selon lui, le parti CODEM se porte bien. Pour preuve, il dira que la CODEM Commune V du district de Bamako s’est beaucoup renforcée à travers 26 comités mixtes, 16 comités de femmes, 11 comités jeunes, 10 sous- sections et 3 sections. « Cette conférence régionale statutaire arrive comme d’habitude à point nommé pour le parti. Elle nous offre également l’heureuse occasion de parler de notre parti, de son implantation, de sa marche en avant, de nos difficultés pour qu’ensemble nous définissions comment renforcer notre progression, notre cohésion, notre préparation face aux futurs enjeux, dont le prochain congrès à la fin de cette année qui verra le renouvellement de toutes nos instances et structures. Pour un parti CODEM toujours plus fort au bénéfice d’un Mali de prospérité et d’harmonie, nous devons échanger sans tabous sur la vie du parti, tirer les leçons en perspective des prochaines échéances électorales municipales, Présidentielles et législatives de fin de transition », a conclu Abba Diarra. A sa suite, le coordinateur régional de la CODEM du district de Bamako, Abdel Kader Sidibé, a mis l’accent sur la visibilité du parti CODEM dans le district de Bamako. Devant un public acquis à sa cause, le président de la CODEM, Housseini Amion Guindo dit Poulo, a rassuré ses militants qu’il se porte bien. Cette déclaration de Poulo fait suite à la tentative d’enlèvement qu’il a été victime le 11 novembre 2021. « Je me porte bien, je n’ai rien de grave par la grâce de Dieu…je ne vole pas, je ne mens pas », a souligné Poulo en Bambara. Selon lui, cette 4ème conférence régionale est organisée en prélude au congrès du Parti prévu en fin d’année. Il a souhaité que le Mali sorte de l’ornière. « Le Mali n’a jamais connu une telle difficulté. On ne gère pas un pays avec des déclarations de va-t-en guerre », a dit Poulo en Bambara. A cet effet, il a invité les autorités maliennes à œuvrer dans le sens de rassemblement des Maliens. Le représentant du MOREMA (Mouvement pour la refondation du Mali), Amadou Soungalo Traoré, a condamné l’acte anti-démocratique (tentative d’enlèvement) dont le président de la CODEM, Poulo, a été victime.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali et la Russie discutent du renforcement de leur coopération à New York

Le Premier ministre par intérim du Mali souhaite une adaptation de la MINUSMA

«Une junte au service de l’obscurantisme»: à l’ONU, le Mali s’en prend violemment à la France

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct