Conférence internationale sur la coopération sino-malienne : L’initiative de la “Nouvelle Route de la soie” au centre des échanges

La Bibliothèque nationale du Mali (Bamako) a servi de cadre, le mercredi 10 mars 2021, à la tenue de la Conférence internationale sur la coopération sino-malienne via vidéoconférence sur le Thème: « la Coopération sino-malienne dans le contexte FCSA (Forum sur la coopération sino-Africaine) et de l’initiative de la nouvelle route de la soie ». Ladite conférence était organisée par le Centre des Etudes Francophones de l’Institut des Etudes Africaines, Zhejiang Normal University et le Club des Amis de la Chine au Mali.

Dans ses mots de bienvenue, Aliou SISSOKO, Président du Club des Amis de la Chine, a mis l’accent sur la « nouvelle route de la soie » qui est un projet de développement qui, selon lui, doit être saisi par le Mali. Avant de préciser que le thème de cette conférence porte sur : « la Coopération sino-malienne dans le contexte FCSA (Forum sur la coopération sino-Africaine) et de l’initiative de la nouvelle route de la soie ». A sa suite, ZHU Liying, Ambassadeur de Chine au Mali, a salué l’initiative de cette visioconférence sur la coopération sino-malienne dans les perspectives de la Nouvelle route de la soie, aussi dans les perspectives du Forum de la coopération Chine-Afrique. «Le Mali, certes, se trouve dans une période de crise. Mais en chinois, la crise signifie à la fois danger et opportunité. A mon sens, avec la volonté et la sagesse, il y a des opportunités de trouver de nouvelles solutions politico-sécuritaires, et de renforcer la coopération pragmatique avec ses partenaires traditionnels, notamment la Chine. A cette occasion je voudrais insister sur le fait que le Mali fait partie de l’initiative de la Nouvelle route de la soie, et du Forum de la coopération Chine-Afrique. Cette année au Sénégal, la Chine et l’Afrique vont célébrer ensemble le 20e  anniversaire du Forum avec des idées et des projets innovateurs. Quant à la Nouvelle route de la soie, notons qu’après la crise sanitaire, la Chine étant la seule économie principale mondiale qui connaît la croissance positive l’an dernier, autrement dit plus de 2% l’an dernier, et plus de 6% cette année les perspectives de coopération avec la Chine, sont encore plus prometteuses », a souligné le diplomate chinois au Mali. En outre, il dira que cette conférence se tient à un moment opportun. « À ce moment-même l’Assemblée populaire nationale est en cours à Beijing. Nous allons adopter le 14e  plan quinquennal de l’économie nationale qui va nous permettre d’accélérer la modernisation socialiste du pays d’ici 30 ans », a-t-il conclu. L’économiste Modibo Mao Makalou a mis l’accent sur la puissance économique de la Chine. Quant au Pr. Yoro Diallo, directeur du centre d’étude francophone à l’institut d’étude africaine, université en Chine, cette conférence sert à vulgariser le contenu non seulement du Forum sur la coopération sino-africaine, mais aussi, le contenu du projet de la nouvelle route de la soie, à vulgariser d’avantage la coopération entre la Chine et l’Afrique et particulièrement la coopération entre la Chine et le Mali. Pour sa part, Mahamane TOURE, représentant du Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, il a indiqué qu’après la création du Forum sur la Coopération Sino-africaine en 2000 à Beijing, la Chine a lancé en 2013, l’initiative de la “Nouvelle Route de la soie”. Avant d’ajouter que le Mali a pleinement adhéré à ce projet d’envergure mondiale. « La valorisation des projets dits “à impact rapide et de proximité”, dans le cadre de l’initiative de la “nouvelle route de la soie”, pourrait aider le Mali à jeter les bases d’une économie de transformation de nos matières premières du secteur primaire et du sous-sol, en créant de la valeur ajoutée tout en promouvant la création d’emplois pérennes au profit des jeunes. Le Mali, qui traverse la plus grave crise multidimensionnelle de son existence en tant qu’Etat a plus que jamais besoin de ses amis les plus fidèles et sincères pour se relever progressivement de cette crise », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

  Source: Le Républicain- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : la France a remis 20 pick-up aux Unités légères de reconnaissance et d’intervention maliennes

Sécurité au Sahel: 4 pays européens maintiennent leur coopération

Sécurisation et stabilisation dans la région de Doro

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct