Don Graves, secrétaire au commerce des USA : Les États-Unis pour un partenariat avec l’Afrique

Le Secrétaire adjoint au Commerce, Don Graves était face aux médias dans le cadre du point de presse numérique organisé par le Centre média régional d’Afrique du département d’États des États-Unis, le mardi 21 juin. Le Secrétaire Graves a parlé de l’engagement de son pays à renforcer ses liens commerciaux et d’investissement à travers l’Afrique. Il estime que le respect mutuel et la prospérité seront la clé de ce partenariat avec l’Afrique.

A en croire le Secrétaire adjoint Graves, les États-Unis voient l’Afrique comme une énorme opportunité de partenariat, de croissance économique qui, selon lui, est une question de mutualité. Il s’agit pour lui, d’un partenariat partagé qui vise à fournir l’investissement, les ressources, le savoir-faire, les compétences pour que l’Afrique puisse continuer à croître afin de trouver la stabilité et être un partenaire économique à long terme pour les États-Unis. « C’est tout ce que nous demandons », explique-t-il.

Le conférencier a fait savoir qu’il dispose d’un certain nombre d’outils qu’il utilise pour stimuler son engagement commercial en Afrique, dont l’initiative Prosper Africa, qui se concentre sur l’augmentation du commerce bilatéral entre les États-Unis et de nombreux pays du continent. Depuis son lancement en juin 2019, cela a déjà généré 50 milliards de dollars d’engagements commerciaux, directs, de partenariats commerciaux directs dans 45 pays différents du continent.

Il y a également Power Africa, qui s’attache à aider le continent à faire la transition vers un endroit où il dispose du type d’infrastructure électrique dont il a besoin, pas seulement pour s’assurer que chaque communauté est connectée comme elle le souhaite. Mais aussi pour passer à un avenir axé sur les énergies renouvelables pour réduire l’impact du changement climatique. « Et cela a déjà eu un impact énorme », explique-t-il.

Le pays a aidé à créer 1,3 gigawatts, ou 1 300 mégawatts, de nouvelle électricité pour le continent dont 95 % proviennent de sources renouvelables. Il se réjouit de voir que cela a eu un impact énorme sur la réduction de la dépendance au charbon, en supprimant environ 6,8 milliards de livres de charbon de la production, « ce qui signifie que nous réduisons cet impact sur le climat, améliorant bien l’environnement », a-t-il indiqué. Par ailleurs, le Secrétaire adjoint au Commerce dira que son département est sur le point d’annoncer sa nouvelle cohorte du Conseil consultatif du Président sur la conduite des affaires en Afrique.

Pour rappelle, les États-Unis se sont engagés à travailler avec les gouvernements africains en utilisant l’AFCFTA, l’Agoa, Prosper Africa, Power Africa, le PACDBIA, le Conseil consultatif du Président pour faire des affaires en Afrique et tous les différents outils du gouvernement fédéral pour développer son commerce à la fois bilatéral et le travail que le pays fait de manière multilatérale à travers le continent.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: la MINUSMA annonce la reprise de toutes les rotations de contingents suspendues par le gouvernement

L’Allemagne doit passer par la MINUSMA pour l’autorisation de survol au Mali

Mali: Reprise lundi des rotations des contingents de la Minusma

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct