Le Guide de l’inspecteur des services judiciaires au cœur d’une formation du personnel de la justice

Les méthodes de contrôle et de gestion internes des juridictions telles qu’inclues dans le Guide de l’inspecteur des services judiciaires étaient au cœur du deuxième atelier d’appropriation et d’échanges sur ce guide. Destinée aux magistrats, surveillants de prisons, greffiers en chef, secrétaires de greffe, cette formation a réuni une cinquantaine de participants, venant des juridictions de Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka, Kidal, Sikasso, Koulikoro, Bamako et Kayes ainsi que les représentants du Ministre de Justice et des Droits de l’Homme et l’Organisation internationale de droit du développement (IDLO).

Lors des débats, les participants ont formulé certaines recommandations à l’endroit des services centraux rattachés au Ministère de la justice ainsi qu’aux partenaires qui accompagnent le département. Il s’agit notamment de la prise en compte des rapports de l’Inspection dans les affectations des magistrats ; la nécessaire collaboration entre l’Inspection des Services Judiciaires et la Direction Nationale de l’Administration de la Justice pour une gestion efficace des carrières ; l’application stricte des mesures édictées par les rapports de l’inspection ; la formation continue des magistrats et du personnel des juridictions ; la gestion efficace des juridictions par les premiers responsables à savoir les procureurs et les présidents ; l’autonomie financière de l’inspection pour être plus performante à assurer sa mission de contrôle et de gestion des juridictions.

Pour l’Inspecteur en chef des Services Judiciaires, cette formation contribuera à améliorer le fonctionnement des juridictions et à assurer une bonne administration de la justice au profit des justiciables. Le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamadou KASSOGUE a quant à lui souligné le rôle capital joué par l’Inspection des Services Judiciaires et assuré les magistrats venant des juridictions du centre et du nord du Mali, du soutien de son département pour leur sécurisation. Il a également rappelé qu’il travaillait au renforcement de l’autorité judiciaire dans ces régions. Enfin, le Ministre KASSOGUE a remercié la MINUSMA pour tous les efforts entrepris dans l’appui à son Département.

Tenue du 24 au 26 novembre dernier, cette formation a été organisée par le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, avec l’appui technique et logistique de la MINUSMA, à travers sa Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires (SAJP). Un soutien qui est une exigence du Mandat de la Mission de l’ONU qui lui enjoint, notamment à travers sa Section des Affaires judiciaires et pénitentiaire, de soutenir le rétablissement de la chaîne pénale au Mali.

Source : Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

Vous allez aimer lire ces articles

PARTENARIAT : L’Oclei reçoit une délégation de l’Assep

Affaire Diogou Sidibé : 18 personnes interpellées, dont le chef de village

Conseil de cercle de Kayes : des conseillers contestent l’arrêt de la Cour suprême et s’opposent au retour de Dr Timbo

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct