Crise à l’Adema-Pasj : Iba N’Diaye refuse de revenir sur sa démission

En claquant la porte de son parti jeudi 15 août, Iba Ndiaye, président par intérim de l’Adéma, n’a pas donné trop de détails. Mais il est clair que c’est sa façon à lui de s’exprimer sur la crise que traverse la première formation politique du Mali. Malgré les démarches de plusieurs barons du parti de l’Abeille le weekend dernier, l’ancien maire du district de Bamako n’est pas prêt de revenir sur sa démission.IBRAHIM NDIAYE IBA ADEMA PASJ DEMISSION BUREAU POLITIQUE

L’Adéma était déjà un peu en mauvaise santé avant l’élection présidentielle. Tout juste après la désignation de son candidat à ce scrutin, deux responsables avaient démissionné de l’instance dirigeante du parti. Il s’agissait des anciens ministres et vice-présidents Soumeylou Boubèye Maïga et Sékou Diakité ainsi que de nombreux partisans de ces deux personnalités. Le premier a déjà crée son parti et a soutenu la candidature d’Ibrahim Boubacar Keîta élu d’ailleurs président, alors que le second a rejoint la Codem.  Depuis l’élection présidentielle, l’Adéma s’enfonce dans une crise interne. Le candidat du plus grand parti malien, arrivé en troisième position au premier tour, avait apporté son soutien personnel à IBK pour le second tour. Une attitude que n’ont pas appréciée certains caciques du parti, notamment le président par intérim, Ibrahim dit Iba Ndiaye.

 

En claquant la porte de son parti jeudi 15 août,  l’ancien ministre de l’Emploi  n’a pas donné trop de détails. Mais il est clair que c’est sa façon à lui de s’exprimer sur la crise que traverse la première formation politique du Mali. Malgré les démarches de plusieurs barons du parti de l’Abeille le weekend dernier, l’ancien maire du district de Bamako n’est pas prêt de revenir sur sa démission. En effet, selon de sources concordantes, samedi et dimanches, différentes délégations se sont rendues au domicile du désormais ex-président de l’Adema pour le faire revenir sur sa décision. On parle évidemment des maires des Communes I et V, Mme Kondé Fatoumata Doumbia et Boubacar Bah dit Bill et le député Waly Diawara qui continuent d’ailleurs avec leur initiative. Mais, Iba N’Diaye n’attendrait pas de cette oreille et selon ses proches, il préparerait une riposte à toutes les allégations nourries par ses adversaires pour le «  discréditer ». Cette riposte peut prendre la formation d’une conférence de presse ou d’une rencontre avec les militants et cadres de l’Adema dont l’avenir est plus que jamais compromis.

Youssouf Coulibaly

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Médiateur de la République : Quand Mme Aminata Mallé redonne l’espoir aux usagers désespérés du service public

Rapport annuel 2021 du médiateur de la République : 3567 personnes accueillies pour réclamations et demandes d’interpellation et 191 dossiers traités

Situation des droits de l’homme au Mali du 1er janvier au 30 juin : 1304 violations et atteintes enregistrées, soit une augmentation de 47,17 %

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct