Crise au sein du RPM : Le Collectif présidé par Me Gano invite Dr. Tréta à la mise en place d’une commission paritaire pour l’organisation du 5ème congrès du parti

Dans une déclaration rendue publique, le 23 juin 2022, le Collectif pour la Défense des Statuts et Règlement Intérieur du Rassemblement pour le Mali (CDSRI-RPM), présidé par Me Baber Gano, non moins secrétaire général du parti des tisserands, invite le président du parti, Dr. Bokary Tréta, à la mise en «place d’une commission paritaire » en vue de la tenue du 5ème congrès ordinaire du parti. Dans cette déclaration, le C.D.S.R.I-RPM réitère sa volonté de dialogue et lance un appel à tous les militants et sympathisants à s’unir autour des textes et des idéaux du parti. « Le C.D.S.R.I-RPM lance un vibrant appel à l’ensemble des militantes et militants du parti à se mobiliser pour l’organisation et la tenue du 5ème Congrès unitaire de notre parti le RPM », révèle la déclaration du collectif présidé par Me Baber Gano.

«Nous, Collectif pour la Défense des Statuts et Règlement Intérieur du RPM “C.D.S.R.I-RPM”, au nom des Militantes, Militants et Sympathisants du Rassemblement Pour le Mali, animés d’une volonté de paix, de justice, de cohésion et d’unité au sein du parti, avions entrepris de multiples actions auprès du camarade Président Dr. Bokary TRETA , en vue d’une résolution à l’amiable de la crise provoquée par les assises du troisième Comité Central. Cependant, force est de reconnaître que toutes nos tentatives sont restées vaines suite au manque de volonté du premier responsable du parti. Face à son refus, le “C.D.S.R.I – RPM” n’a eu autres choix que d’intenter une action judiciaire aux fins d’annulation de la résolution générale issue du Comité Central des 28 et 29 décembre 2021 et de la recommandation spéciale adressée au Président du Parti », souligne la déclaration du Collectif. Le document indique que cette action qui a été introduite devant le Tribunal de Grande Instance de la Commune II du District de Bamako a été déclarée irrecevable pour défaut de qualité des requérants pour raison de caducité du mandat du BPN. Sur appel devant la cour d’appel de Bamako, les requérants au nom du C.D.S.R.I – RPM, Me Baber GANO (Secrétaire Général du BPN -RPM), Mamadou DIARRASSOUBA (Secrétaire à l’organisation du BPN – RPM), Moussa TIMBINE (Président du Bureau National des Jeunes), Mahamane BABY (Secrétaire chargé de l’emploi et de la formation professionnelle), Siaka Batouta BAGAYOGO (Secrétaire chargé de l’environnement) Mme Belco SAMASSEKOU (2ème  Secrétaire chargée des relations avec les élus) et autres, tous membres du Bureau Politique National du parti, ont poursuivi leur action qui a été reçue par la cour, laquelle dans son délibéré du 1er juin 2022 a rendu un arrêt N°276 en ces termes : « LA COUR: Statuant publiquement, contradictoirement en matière civile et en dernier ressort ; En la forme : Reçoit l’appel de Me Baber GANO et autres ; Au fond : le déclare bien-fondé ; Infirme en toutes ses dispositions le jugement entrepris N°086 en date du 02 mars 2022 du Tribunal de Grande Instance de la Commune II du District de Bamako ; Statuant à nouveau : Reçoit l’assignation en annulation de la résolution du comité central des 28 et 29 décembre 2021 et de la recommandation spéciale adressée au Président du parti, introduite par les requérants ; la déclare bien- fondée ; Annule la résolution du comité central en date des 28 et 29 décembre 2021 et de la recommandation spéciale adressée au Président du Parti; Constate la fin du mandat du Bureau Politique National du Parti (BPN/RPM) sur la base de l’article 32 des statuts dudit parti et renvoie les parties à un congrès qu’il leur plaira de fixer la date pour le renouvellement du BPN/RPM. Condamne l’intimé aux dépens ». Ainsi, le C.D.S.R.I-RPM, tout en se réjouissant de cette décision de justice, invite  les militantes et militants du parti, de l’intérieur comme de l’extérieur, à resserrer les rangs, à rester sereins, unis et mobilisés autour des valeurs fondatrices du parti. Par ailleurs, le C.D.S.R.I.-RPM souligne que cet arrêt de la cour d’appel s’inscrit en droite ligne des revendications de la majorité des fédérations régionales et du Bureau National de la Jeunesse RPM du parti ayant participé aux assises du 3ème comité central appelant tous au parachèvement des renouvellements des structures du RPM (Bureaux de Comités, de Sous-sections, Sections, fédérations et du BPN) en vue de la tenue du 5ème congrès ordinaire du parti. « Dès lors, il devient impératif à toutes les parties de convenir des conditions nécessaires en vue de mettre en place une commission paritaire pour aller à l’application de l’arrêt N°276 de la cour d’appel de Bamako qui a été signifié au camarade Bokary TRETA le 22 juin 2022. Le C.D.S.R.I-RPM réitère sa volonté de dialogue et lance un appel à tous les militants et sympathisants à s’unir autour des textes et des idéaux du parti. Enfin le C.D.S.R.I-RPM lance un vibrant appel à l’ensemble des militantes et militants du parti à se mobiliser pour l’organisation et la tenue du 5ème  Congrès unitaire de notre parti le RPM », conclut la déclaration du Collectif.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Le Premier ministre malien en repos forcé

Primature : Le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga hospitalisé

Mali : le Premier ministre Choguel Maïga hospitalisé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct