Déclaration de l’ADEMA – PASJ sur les élections maliennes

adema pasj congres dramane dembele investitureDéclaration Le Parti Africain pour la Solidarité et la Justice se prépare pour les élections présidentielles du 28 Juillet 2013, une date décidée par les autorités de la transition d’abord, approuvée par les maliens et ensuite par la communauté internationale. Son respect, aux yeux de notre parti traduit cette volonté de doter le pays d’institutions légitimes après une parenthèse qui se serait étalée sur plus d’un an et demi. Un tel souci est louable pour tous ceux et celles qui se sont battus ou qui ont accepté le retour à l’ordre constitutionnel d’Avril 2012. La transition malienne tire vers sa fin ! Nous saluons déjà cette perspective si proche ! Le Comité Exécutif félicite et remercie toutes les maliennes et tous les maliens qui œuvrent pour la réussite de la transition. L’ADEMA- PASJ voudrait, pour que le succès soit au rendez-vous, inviter :

-Le gouvernement malien, les autorités de transition et celles chargées de la  gestion et de la supervision des élections « DGE, CENI… » d’œuvrer afin que les élections soient transparentes, sincères et donc d’une crédibilité avérée.

 

–         Les maliens et les maliennes à un sursaut patriotique et à se donner la main.

 

–         La communauté internationale à un soutien qui préserve notre dignité et notre  bien être commun.

 

De nombreuses insuffisances existent, il faut le reconnaitre et s’en préoccuper !

 

–         Nombre d’entre elles trouvent leurs explications dans la crise que nous traversons et dans notre engagement à clôturer  une transition qui souffre aujourd’hui de l’absence d’une véritable légitimité. Ces insuffisances doivent être comprises et acceptées d’avance, dès lors qu’elles ne  favorisent pas un camp ou un individu au détriment d’un autre.

 

–         D’autres types d’insuffisances, basées sur la fraude et la malveillance, celles-ci sont de nature à créer une situation d’injustice porteuse de  risques de rejets et de conflits. Cette catégorie d’insuffisances doit être traitée pour ne pas entacher les résultats qui sortiront des urnes.

 

Nous invitons donc les maliens et les maliennes à la vigilance et à l’engagement contre la fraude et certaines défaillances.

 

L’insistance pour une acceptation sans condition quel que soient les résultats peut être pour les indélicats  un encouragement a des pratiques et des attitudes qui pourront saper le scrutin et entamer la crédibilité  et la légitimité du futur président du Mali.

 

Nous appelons par conséquent à l’effort pour que les résultats soient le plus que possible crédibles.

 

J’invite l’ensemble de nos militants à se mobiliser pour faire gagner avec brio notre candidat DRAMANE DEMBELE !

 

Dans ce combat, nous renforcerons le Parti et contribuerons à la réussite du scrutin dont le premier tour se jouera le 28 Juillet 2013.

 

–         Nous saluons le combat du FDR et de tous les démocrates.

 

–         Nous nous engageons à offrir au Mali un Président légitime capable de relever tous nos défis.

 

–         Nous plaidons enfin pour des élections apaisées, fraternelles qui permettront de sortir de la crise actuelle.

 

Le président par intérim

Ibrahima N’Diaye

 

Commandeur de l’ordre national

Vous allez aimer lire ces articles

La Belgique envisage de réexaminer son engagement au Mali (MAE)

Accusation des provocations: le ministre MAIGA recadre PARLY

Mali : Face à une junte hostile, le gouvernement français veut reconfigurer son dispositif militaire

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct