Djibril Tall et les présidentielles de 2022 : « Le PDES aura un candidat pour assurer l’émergence »

Alors que l’élection présidentielle prévue pour l’année prochaine approche à grand pas, les partis politiques se positionnent pour conquérir le fauteuil de Koulouba. Après avoir dirigé le pays sous le défunt président Amadou Toumani  Touré, le parti PDES se lance de nouveau dans la course. Son président Djibril Tall revient, dans cette interview qu’il a bien accordée à votre journal « La Priorité », sur le projet politique en longue et court terme, pour redorer le blason du Mali.

 

La Priorité : La relance des activités politiques de votre est prévue pour le 27 février à Yanfolila. Quels sont les axes priorités et pourquoi le choix de Yanfolila ?

Djibril Tall: Tout d’abord, je remercie le bon Dieu pour nous avoir montré ce jour et lui demande aussi d’accueillir le parrain de notre parti Amadou Toumani Touré,  ex- président de la République du Mali dans son paradis.

Le choix de Yanfolila s’explique par le fait que notre candidat, Mamadou  Bakary Sidibé Sidibé, qui est de cette localité, a remporté son élection lors de législative précédente. C’est un militant dévoué et engagé pour la cause du parti. Aussi, le parti a beaucoup fait dans cette zone, surtout la construction de la route Bougouni-Yanfolila. Nous allons profiter pour parler des perspectifs lors de cette relance politique.  A Yanfolila, les questions vont aussi se focaliser sur les positionnements du parti pour les échéances futures sur l’ensemble du territoire de la république du Mali.

La Priorité : Votre parti PDES a géré le Mali pendant des années. Etes-vous prêt à présenter un candidat pour les élections présidentielles ?

Président Djibril Tall : Oui, naturellement ! Nous allons sans nul doute présenter un candidat, pas pour seulement pour le nom, mais surtout de remporter la victoire finale pour encore gouverner ce pays avec le plus grand respect et honneur.

Je sais que nous avons des hommes et femmes d’expériences et engagés pour gérer le Mali. Déjà  nous avons beaucoup de chose qui est l’œuvre de notre feu Président Amadou Toumani Touré. Pour nous, c’est un bon programme que nous comptons renforcer pour encore faire mieux.  Tout le monde sait bien que pendant les deux mandats du président ATT, beaucoup ont été faits et sur plusieurs plans.

Le PDES doit élever la voix pour pouvoir conquérir le pouvoir et continuer les bonnes actions du président ATT. Et nous pensions également que tous les maliens seront reconnaissant, éternellement, pour tout ce qui a été fait par le parti et son parrain. Le parti pour le développement économique solidarité social est en droit, vu la gestion des différents volets de l’histoire de notre pays. Il est évident que le parti, en ce moment critique, cherche le pouvoir dans l’optique d’achever son programme déjà connu par le peuple malien. Le PDES aura un candidat pour assurer l’émergence.

La Priorité : Quel est la force du PDES pour remporter la victoire finale ?

Djibril Tall: Les forces de notre parti sont ses hommes et femmes patriotes, engagés pour le développement de notre pays. Ils ont la moralité et l’abnégation pour le Mali nouveau. Je pense que les femmes et les hommes sont tous invités à rejoindre le bateau PDES pour aller à la mise en œuvre du programme   que le parti a aujourd’hui. J’estime que nous avons un devoir pour ce pays et un engagement qu’il faut mettre en application.

La Priorité : Quels sont vos impressions sur la gouvernance des autorités de la transition ?

Djibril Tall : Nous sommes dans une situation de transition et le parti PDES garde bon espoir pour la réussite de cette transition. Et en conclusion. Seulement, je demande à tout le peuple malien d’adhérer les idéaux du parti pour un Mali meilleur et cela passe par l’engagement de tout un chacun dernière le PDES.

Sery Diarra 

Source : La Priorité

Vous allez aimer lire ces articles

CONSEIL NATIONAL de la TRANSITION (CNT) : L’honorable Souleymane Dembélé met le Ministre de l’Économie et des Finances dos au mur

Rencontre Bouyé-SBM: réconciliation scellée…?

SBM-Bouyé: en politique, ne jamais dire jamais

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct