Dramane Dembélé : «Je mesure la portée et le poids de la charge, mais ce poids sera porté par l’ensemble des militants de l’Adéma»

Dramane Dembélé a été investi dimanche candidat de l’Adéma à la présidentielle de juillet prochain par la conférence nationale du parti, au Centre international de conférence de Bamako. Après cette cérémonie d’investiture, nous nous sommes entretenus avec lui.

Dramane-Dembele candidat adema pasj election

Les Abeilles vous ont choisi pour être leur candidat à l’élection présidentielle. Quelles sont vos impressions ?

Dramane Dembélé : Effectivement,  je mesure la portée et le poids de la charge, mais ce poids sera porté par l’ensemble des militantes et militants de l’Adéma. Mes premières impressions sont que l’Adéma est véritablement un parti politique démocratique et ouvert au changement. Je veux rassembler tout le monde, car avec la situation que connaît notre pays, une seule personne ne peut rien, il faut la conjugaison des efforts. Il faut l’entente, l’union, mais une vraie union pour sauver notre pays.

Vous êtes jeune et avez été choisi parmi une vingtaine de candidats. Est-ce à dire que c’est l’union qui a prévalu ?

Bon, jeune, j’ai 46 ans et suis donc relativement jeune. Je pense que l’Adéma vient d’étonner en écoutant le peuple malien, après le basculement du 22 mars 2012. Je pense que je suis le candidat du consensus. J’estime que le consensus a prévalu. Mais il faut savoir que c’est le parti qui me permet cela, parce que chaque militant qui a une idée, peut la proposer, c’est ce que j’ai fait. Nous avons parlé avec les membres du Comité exécutif, les jeunes, les femmes et les sections, c’est ce qui a abouti à ce résultat. Donc mon choix, c’est aussi un espoir pour permettre à la jeunesse du pays de prouver ce qu’elle sait faire ! C’est un espoir pour moi. Nos anciens ont fait leur temps, on les a vus à la gestion du pays, qu’ils laissent la place à nous jeunes, de démontrer ce dont nous sommes capables.

Est-ce que vous n’avez pas peur de la trahison au sein du parti, parce que les gens disent que l’Adéma n’a pas honte de trahir…

Non. Les gens prennent souvent des mauvais exemples. L’Adéma n’est pas un parti de trahison, il peut y avoir souvent des moments d’incompréhension entre les militants. Je pense qu’avec mon choix, il y a eu une différence, parce que cette fois, c’est une décision qui est venue des sous-sections et sections à la base. Ce que je dis, nous avons demandé la route aux aînés, mais nous n’allons pas seuls, ils seront à nos côtés.

Quel est votre parcours au sein de l’Adéma, en tant que militant ?

C’est difficile de parler de soi-même. Dramane Dembélé, c’est d’abord un leader estudiantin, qui a lutté contre la dictature en 1991. Dramane, c’est un militant de l’Adéma, qui a été dix ans secrétaire général de la sous-section de Faladié, qui a été membre de la section de la commune VI, membre de section à Ségou ; qui est maintenant membre du Comité exécutif en charge des questions des mines, de l’énergie et de l’industrie. Je suis géologue de formation, et je suis consultant minier aujourd’hui.

Vous avez été élève du président Dioncounda Traoré ?

Oui. Professeur Dioncounda Traoré m’a enseigné à l’Ecole nationale des ingénieurs lors que j’étais un jeune homme. Il a été mon professeur de mathématiques pendant 2 ans.

Comment vous expliquez ce choix de l’Adéma après ce parcours au sein de la ruche ?

Je dis tout simplement, qu’en tant jeune, nous avons demandé la route aux aînés. Aujourd’hui, l’Adéma vient d’opérer ce choix en donnant la route, pour que je puisse faire ma part de chemin avec eux. C’est un signal très fort qu’aujourd’hui, nous avons quelque chose à prouver en étant jeune. Nous voulons reprendre l’initiative de la prospective ; nous avons des choses à proposer vu le contexte actuel. Nous estimons que nous avons de la vision pour le pays.

 Êtes-vous  prêt ?

Je suis très prêt ; je suis prêt à assumer.

Quel type d’équipe allez-vous constituer autour de cette candidature ?

Nous croyons fortement au leadership d’une équipe qui pousse dans le même sens. Certainement, il y aura des compétences qui seront alertes sur des sujets donnés. Moi, dans mon domaine de compétence, c’est tout simplement une question de management. Je pense qu’on pourra mettre en synergie, en  symbiose les efforts des uns et des autres, pour sortir notre pays de l’impasse. Vieux ou jeunes, il faut la somme de toutes les compétences, pour arriver à bon port.

On peut dire qu’après Alpha Oumar Konaré en 1992, Soumaïla Cissé en 2002, et Dioncounda Traoré l’année dernière, vous êtes le 4ème candidat que l’Adéma choisit pour les présidentielles. Qu’est-ce que vous avez en commun avec ces hommes ?

Je ne peux pas me comparer à eux, ce sont mes grands-frères. Ils ont plus d’expériences que moi. Mais, je peux être un bon messager pour eux, pour faire gagner le Mali, notre pays. Je pense que je partage un certain nombre de valeurs avec le professeur Alpha Oumar Konaré, avec le professeur Dioncounda Traoré. Nous partageons des valeurs, je me reconnais en ces deux hommes. Je me retrouve en ces deux personnalités.

Avez-vous un mot de conclusion ?

Je remercie toutes les militantes et tous les militants de l’Adéma. Je les remercie pour le choix porté sur ma connaissance, tout en leur demandant d’aider le militant qu’ils ont envoyé en mission du parti, pour accomplir cette lourde tâche. Comme l’a dit le président Dioncounda Traoré, chaque fois que nous sommes unis, nous gagnons, désunis, nous perdons tous. Alors, unissons-nous, donnons-nous la main ! Mais, je leur dis aussi que ma désignation est l’expression de leur volonté, donc je suis leur choix. Je ne suis qu’un missionnaire.

Réalisé par Kassim TRAORE

Vous allez aimer lire ces articles

Enquête d’Afrobarometer : 91% de Maliens satisfaits de la gestion de Assimi Goïta

Mali : le M5-RFP charge le Cadre des partis et regroupements politiques

Mali : Le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga reprend ses fonctions après une retraite médicale

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct