Entretien entre François Hollande et Ibrahim Boubacar KEITA

Hollande IBK elysee

Comme il l’avait réaffirmé à Bamako lors de la cérémonie d’investiture du président malien élu, le chef de l’Etat a rappelé son engagement aux côtés des autorités maliennes pour la reconstruction du pays. La France souhaite notamment mettre l’accent sur le renforcement des capacités de l’administration et l’appui aux collectivités territoriales.

Près de 30 millions d’euros de projets sont en cours d’exécution ou d’instruction pour ces deux secteurs sur les 280 millions engagés par la France sur deux ans. La France soutient également la mobilisation de la diaspora malienne dans des projets d’aide au développement.

Les deux chefs d’Etat ont évoqué la situation sécuritaire. La menace terroriste a subi un coup d’arrêt avec l’intervention franco-africaine, mais elle peut chercher à se reconstituer. Nous devons rester vigilants. Le président malien a souligné qu’il a fait de la réconciliation sa première priorité et qu’il a nommé un ministre de la réconciliation nationale et du développement des régions du Nord.Les deux présidents ont insisté sur la nécessité de renforcer les solidarités et la coopération entre les pays de la zone saharo-sahélienne, qui doivent faire face à des enjeux communs en matière de sécurité, mais aussi de gouvernance, de développement ou encore de situation humanitaire. La France continuera à soutenir le Mali en maintenant, sur place, une force qui pourra, le cas échéant, venir en appui à la mission des Nations Unies. En outre, les deux chefs d’Etat ont convenu de conclure un accord de défense sur des bases renouvelées et transparentes.Enfin, M. Ibrahim Boubacar KEITA a confirmé sa participation au Sommet de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique qui aura lieu les 6 et 7 décembre prochains à Paris.

Elysée.fr / 11:35 – 01/10/13

SOURCE: Autre Presse  du   1 oct 2013.

Vous allez aimer lire ces articles

Accord d’Alger : Quel résultat 7 ans après ?

Hydroma : Aliou Boubacar Diallo, voit grand pour le Mali

Cheick Oumar Sissoko lors du 2ème anniversaire de l’EMK : ‘’L’EMK dénonce l’abandon de la construction de Mali Kura, la protection des cadres civils et militaires de l’ancien régime ’’, dixit.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct