Fermeture des frontières terrestres et aériennes de l’espace CEDEAO: Un aéronef de l’Armée française repéré » en violation de l’espace aérien malien » Les vols d’AIR France à destination du Mali suspendus jusqu’à nouvel ordre

Le Gouvernement du Mali a indiqué, hier, mercredi, qu’  » un aéronef de l’Armée française, de type A400, immatriculé FRBAN, a effectué un vol sur le trajet Abidjan-Gao-Abidjan dans la journée du mardi 11 janvier 2022 […], en violation manifeste de l’espace aérien malien « .

 

Le communiqué, signé par le porte-parole du Gouvernement, ajoute que ledit aéronef  » avait à la fois éteint son transpondeur pour ne pas être identifié et coupé  la communication avec les organismes maliens de contrôle aérien « . En conséquence, le Gouvernement a dénoncé cette  » violation  » de l’espace aérien du Mali auprès des autorités françaises, qui ont décidé de soutenir les sanctions de la CEDEAO, parmi lesquelles figure la fermeture des frontières terrestres et aériennes de ses pays membres avec le Mali. Et de souligner que ce sont les capacités de défense nationales récemment acquises, qui ont permis d’identifier et de tracer la trajectoire de l’avion français.

Aussi, le Gouvernement décline toute responsabilité relative aux risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient s’exposer, en cas de nouvelle violation de l’espace aérien malien.

Deux vols d’AIR France à destination du Mali suspendus hier

Après l’atterrissage d’un vol Air France dans la nuit du mardi dernier avec à son bord 330 passagers,  » La Compagnie aérienne Air France a décidé de suspendre tous ses vols à destination et au départ de Bamako, jusqu’à nouvel ordre « , a indiqué, hier, le ministère des Transports et des Infrastructures. Une mesure qui justifie l’annulation, hier, de deux vols de ladite compagnie à destination de Bamako.

Le gouvernement malien, par la voix du ministère des Transports indique que cette décision  » brusque  » a été prise par Air France sans consultation préalable et sans qu’aucune justification ne soit donnée aux autorités aéronautiques maliennes,  » alors que le mardi 11 janvier 2022, la compagnie avait soumis un plan de vol réorganisé en fonction de la situation « .

Moussa Bilaly Sidibé

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

L’AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE L’ETAT DE PALESTINE AU MALI APRES LA RENCONTRE AVEC LE MINISTRE ABDOULAYE DIOP: « Le temps est arrivé de lever les sanctions car après il y a des effets négatifs qui vont rester »

FISSURE AU SEIN DU M5-RFP: CHOGUEL REÉISTERA-T-IL FACE AUX POIDS DE SES ADVERSAIRES ?

PROMULGATION DE LA NOUVELLE LOI ELECTORALE: LE FRONT POUR LA DÉFENSE DES ACQUIS DÉMOCRATIQUES DEMANDE LA DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE CHOGUEL

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct