La course du Président de la République vers un second mandat ne fait l’ombre visiblement d’aucun doute. Au regard de l’atmosphère et des objurgations qui lui sont faites, Elhadj Ibrahim Boubacar Kéita est dans la dynamique de poursuivre ses actions. Tout cela est venu suite à des nombreux appels de jeunes regroupés dernièrement au sein du « Mouvement IBK 2018 en Marche ».

Un  mouvement créé le 7 octobre au centre multifonctionnel de Djelibougou en commune I.  Avec comme première action pour marquer le mois d’octobre, les responsables du Mouvement ont fa une donation aux personnes les plus âgées de la Commune 1 au nom d’IBK à hauteur de 1 million.

 

L’opération 5000 cartes NINA dans le District de Bamako et sur 5000 le mouvement a obtenu 4500 cartes NINA qui ont été présenté lors du meeting qui a eu lieu au stade 26 mars. Dans le cadre de l’organisation du meeting, le mouvement a fait une descente dans toutes les communes du District de Bamako ainsi qu’à Moribabougou, Kalaban Coro et Kati pour défendre les actions du président de la république. Les activités précitées ont eu lieu en décembre dans les 6 communes de la capitale avant de se projeter officiellement au stade du 26 Mars sous le parrainage de l’honorable Moussa Timbiné.

 

Le 20 janvier, le mouvement a fait une donation des ustensiles des cuisines aux femmes veuves militaires. Le 15 février à eu lieu la super coupe IBK organisée par le mouvement….

Bientôt la caravane « MOUNNA IBK TABLA » sera lancée…

 

Notre caravane a deux objectifs nous explique un responsable fondateur d’IBK 2018 en marche « : donner les raisons pour lesquelles IBK TABLA et rassembler 1 million de cartes NINA à l’intérieur des régions du Mali. »

 

Koutiala, les jeunes du Mouvement qui ont organisé la finale de football, n’ont obtenu aucune considération. Depuis quelques semaines, l’audience qu’ils sollicitent auprès du chef de l’Etat ne trouve pas l’approbation de responsables au sein du RPM qui craignent d’être effacés par ce mouvement qui croit fortement en la chance d’un vieux.

Pourquoi autant de contrariétés pour des gens qui disent avoir la même ambition ? Pourquoi tenter de décourager ou même de récupérer un combat que seule la jeunesse pourrait porter ? En tout cas, le chef de l’Etat doit être plus regardant et savoir sur qui compter pour un combat loin d’être facile.

 

Badiala Keita

 

Source: figaromali