L’élection présidentielle de 2018 approche à grands pas. La liste des vœux de candidatures s’allonge, les slogans se travaillent,  les alliances se négocient. En somme les armes s’affutent. Pas seulement les armes politiques mais aussi les armes réelles.

Déçu par le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK), le féticheur “djobala” Sanogo donne un ultimatum au président pour quitter le pouvoir.

Dans une vidéo que Bamada a pu consulter sur YouTube (Ci-bas), le féticheur fait exploser sa colère et son indignation des 5 ans de pourvoir IBK.

Ce changement de camp, cette violence verbale et ces menaces auraient, selon monsieur Sanogo, pour cause la gestion catastrophique du pays par le président Keita: Hôpitaux transformés en mouroirs, malnutrition, l’insécurité, corruption, népotisme, etc.

A noter que le même homme fut un farouche défenseur d’IBK lors de sa candidature à la présidence de la république en 2013 (Voir la vidéo ci-bas).

Comme pour paraphraser le président de la république, beaucoup d’eaux ont coulé sous le pont du fleuve Djoliba.

Source:Bamada